SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

140 personnes tuées dans une série d’attaques dans le nord-ouest du Nigeria

Selon l’Agence France-Presse, selon 4 sources civiles, 140 personnes ont été tuées par des hommes armés connus localement sous le nom de « bandits » lors de plusieurs opérations dans le nord-ouest du Nigeria cette semaine, ce que les autorités n’ont pas confirmé.

« Nous avons enterré 143 personnes qui ont été tuées par des groupes de criminels lors de ces attaques », a déclaré l’une de ces personnes, Balarab Alhaji, un chef de groupe dans l’un des villages touchés dans l’État de Zamfara.

Des centaines d’hommes armés sur des motos ont attaqué 10 villages dans les régions d’Anka et de Bukkuyum mercredi et jeudi, tirant sur les gens et pillant et brûlant les maisons, selon les habitants.

Selon l’agence, Bandi Hamidu, qui vit dans le village de Kurfa Danya, a déclaré que les hommes armés qui ont pris d’assaut le village tiraient sur « tous ceux qu’ils voyaient. »

Hamidu a ajouté que « plus de 140 personnes ont été enterrées dans les dix villages, tandis que la recherche d’autres corps se poursuit, car de nombreuses personnes sont portées disparues. »

« Le nombre de morts est élevé. On parle de 150 personnes tuées par les groupes de criminels », a déclaré Idi Musa, un habitant du village de Kurfa Danya.

Un autre citoyen, Babangida, a parlé d’un résultat similaire, et les quatre résidents ont dit qu’ils étaient présents lors de la cérémonie d’enterrement, chacun dans son village.

Les responsables et les services de sécurité nigérians n’ont encore fait aucun commentaire concernant ces attaques et leurs victimes.

Les gangs criminels sont actifs dans le centre et le nord-ouest du Nigeria depuis des années. Mercredi, le gouvernement nigérian a officiellement inscrit les gangs locaux sur des listes de terroristes.