SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 January 2023, Monday |

2 milliards d’euros de soutien militaire européen à l’Ukraine

Les ministres des Affaires étrangères de l’Union européenne ont convenu lundi d’allouer 2 milliards d’euros (2,1 milliards de dollars) à un fonds qui servira à payer le soutien militaire à l’Ukraine, qui s’est presque épuisé pendant près d’une décennie de guerre.

Le Conseil européen, qui comprend les États membres de l’UE, a déclaré que davantage pourrait être alloué au fonds ultérieurement.

« La décision d’aujourd’hui garantira la disponibilité des fonds nécessaires pour continuer à fournir un soutien militaire concret aux forces armées de nos partenaires (ukrainiens) », a déclaré le chef de la politique étrangère de l’UE, Josep Borrell.

Lors de leur réunion mensuelle à Bruxelles, les ministres des Affaires étrangères tenteront également de s’entendre sur un durcissement des sanctions contre la Russie et l’Iran.

Mais il n’est pas encore clair si la Hongrie bloquera ces décisions et recourra à ce que les diplomates décrivent comme une « diplomatie du chantage » à propos d’une dispute sur les fonds européens gelés pour Budapest.

« Il y a un accord de principe, mais il y a aussi un gros problème non résolu », a déclaré à la presse un haut diplomate de l’UE, faisant référence au veto de Budapest.

« C’est une sorte de diplomatie du chantage que nous n’aimons pas voir, mais c’est comme ça », a-t-il déclaré.

Les ministres des Affaires étrangères doivent également examiner de nouvelles sanctions contre l’Iran pour les violations des droits de l’homme dans la répression de Téhéran contre les manifestants et sa fourniture de drones à la Russie.

« Nous accepterons un ensemble de sanctions très sévères », a déclaré Borrell avant la réunion, ajoutant que la fédération « prendra toutes les mesures possibles pour soutenir les jeunes femmes et les manifestants pacifiques ».

La ministre allemande des Affaires étrangères, Analina Baerbock, a déclaré que les nouvelles sanctions de l’Union européenne contre l’Iran viseront les gardiens de la révolution et d’autres.

« Avec ce paquet de sanctions, nous ciblons spécifiquement les responsables d’exécutions et de violences contre des innocents. Ce sont surtout les gardiens de la révolution », a-t-elle déclaré aux journalistes.

    la source :
  • Reuters