SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

20 membres du personnel de sécurité ont été tués dans une attaque d’Al-Qaïda au Yémen

Un porte-parole militaire du Conseil de transition du sud au Yémen a déclaré qu’une vingtaine de membres des forces de sécurité avaient été tués lors d’une attaque par des militants d’Al-Qaïda dans la province méridionale d’Abyan, avant que les huit assaillants ne soient tués.

Le porte-parole Muhammad al-Naqib a déclaré à Reuters que les hommes armés ont utilisé des grenades propulsées par fusée, des armes légères et moyennes et des véhicules militaires pour attaquer un poste de contrôle de sécurité dans le district d’Ahwar du gouvernorat.

Le mois dernier, le conseil soutenu par les Émirats arabes unis a étendu sa présence dans tout Abyan, dans le cadre d’une initiative qui, selon lui, visait à lutter contre les « organisations terroristes ».

Al-Qaïda dans la péninsule arabique, basée au Yémen, a exploité le conflit entre la coalition dirigée par l’Arabie saoudite et les Houthis alliés à l’Iran pour renforcer son influence.

Al-Qaïda est toujours présent dans la péninsule arabique, malgré l’intense campagne lancée il y a dix ans par l’armée américaine, la coalition et les Houthis, profitant du chaos du pays, de la sympathie tribale et de l’existence de vastes espaces vides dans le sud du Yémen.

La coalition dirigée par l’Arabie saoudite est intervenue au Yémen en mars 2015 après que les Houthis ont évincé le gouvernement internationalement reconnu de son siège dans la capitale, Sanaa. Les Houthis sont devenus l’autorité de facto dans le nord, tandis que le gouvernement soutenu par Riyad est basé dans le sud.

    la source :
  • Reuters