SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

3 pays européens expulsent 42 diplomates russes

Les réactions européennes contre les mesures hostiles de Moscou se poursuivent, puisque trois pays européens ont annoncé mardi l’expulsion d’un certain nombre de diplomates russes.

Le ministère néerlandais des Affaires étrangères a déclaré que les Pays-Bas allaient expulser 17 « agents des services de renseignement russes » qui étaient « secrètement » impliqués dans des activités d’espionnage dans le pays, décrivant leur présence comme une « menace pour la sécurité nationale ».

Le ministère a déclaré dans un communiqué qu’il avait pris cette décision sur la base d’informations des services de renseignement néerlandais selon lesquelles les personnes en question « accréditées en tant que diplomates dans les missions russes aux Pays-Bas sont clandestinement actives en tant qu’agents de renseignement. »

Le ministre néerlandais des Affaires étrangères, Wopke Hoekstra, a également déclaré que le gouvernement était prêt à toute riposte de la part de Moscou.

« L’expérience montre que la Russie ne laisse pas de telles mesures sans réponse. Nous ne pouvons pas spéculer à ce sujet, mais le ministère des Affaires étrangères est préparé à différents scénarios qui pourraient se produire dans un avenir proche », a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le ministère a également déclaré dans son communiqué que « la menace des services de renseignement contre les Pays-Bas reste élevée. »

Le gouvernement néerlandais a également déclaré avoir pris cette décision en consultation avec « un certain nombre de pays partageant les mêmes idées », citant des expulsions similaires effectuées par les États-Unis, la Pologne, la Bulgarie, la Slovaquie, l’Estonie, la Lettonie, la Lituanie et le Monténégro.

Dans le même contexte, la ministre belge des Affaires étrangères Sophie Wilmès a annoncé mardi que la Belgique avait décidé d’expulser 21 personnes travaillant à l’ambassade et au consulat de Russie, soupçonnées d’être impliquées dans « des opérations d’espionnage et d’influence qui menacent la sécurité nationale. »

La ministre a cité, sur son compte Twitter, une annonce qui venait d’être faite devant une commission du Parlement belge, dans laquelle il est précisé que les personnes concernées doivent quitter le territoire belge dans les 15 jours.

À son tour, le ministère irlandais des Affaires étrangères a déclaré aujourd’hui dans un communiqué que Dublin avait demandé à quatre hauts fonctionnaires de l’ambassade de Russie de quitter le pays.

« Le ministère des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur russe au siège du ministère pour l’informer que quatre hauts fonctionnaires ont été priés de quitter le pays », indique le communiqué.

« La raison en est que leurs activités ne sont pas conformes aux normes internationales de comportement diplomatique », ajoute le communiqué.