SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 17 January 2022, Monday |

30 millions de comprimés de drogue ont été saisis dans une cargaison de « Cardamome » en Arabie Saoudite !

Les autorités de sécurité du Royaume d’Arabie saoudite ont saisi plus de 30 millions de comprimés d’amphétamine, qui étaient cachés dans une cargaison de « Cardamome ».

Selon les détails fournis par le ministère saoudien de l’Intérieur par le biais de son compte sur le site de réseautage social « Twitter », des informations reçues par la Direction générale du contrôle des stupéfiants concernant l’activité des trafiquants de drogue ; En conséquence, une tentative d’introduction clandestine de 30 349 000 comprimés d’amphétamine dans le Royaume a été déjouée.

Le porte-parole officiel du contrôle des stupéfiants, le major Muhammad Al-Nujaidi, a ajouté que « la cargaison a été suivie selon un plan de sécurité strict jusqu’à ce qu’elle soit identifiée, car il a été constaté que les drogues se trouvaient à l’intérieur d’un conteneur (Cardamome), et elles ont été saisies au port dans la région de Riyad en coordination avec l’autorité de la zakat, des impôts et des douanes. »

Les destinataires de la cargaison, dont le nombre s’est avéré être quatre, ont été arrêtés : deux citoyens et deux résidents de nationalité syrienne. Ils ont été arrêtés et les mesures juridiques nécessaires ont été prises à leur encontre, et ils ont été déférés au ministère public.

Récemment, les autorités saoudiennes compétentes ont déjoué plusieurs tentatives d’introduction clandestine de substances narcotiques dans le Royaume, certaines avec des cargaisons de plaques de fer, d’autres avec des cargaisons de fruits.

Le ministère de l’Intérieur avait précédemment annoncé qu’il avait déjoué, en coopération avec les EAU, un plan visant à introduire clandestinement plus de 1,5 million de comprimés d’amphétamine dans le Royaume, à l’intérieur d’une cargaison de maïs, et les accusés ont été arrêtés : un citoyen et un résident de nationalité syrienne.

En août dernier, les autorités ont réussi à déjouer la contrebande de quantités de « cocaïne » cachées dans l’estomac de six passagers à l’aéroport international du roi Fahd de Dammam.

Le même mois, au port islamique de Djeddah, les autorités ont pu déjouer une tentative de contrebande d’une grande quantité de pilules de Captagon, soit plus de 8,7 millions de pilules qui étaient cachées dans la cargaison de « cacao ».