SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 January 2023, Friday |

5 femmes arabes, ministres dans le nouveau gouvernement israélien

Le nouveau Premier ministre israélien a inclus dans son gouvernement connu sous le nom de « Gouvernement du changement » une diversité de composantes politiques, idéologiques et ethniques. Il a accordé des sièges sans précédent à des femmes immigrées, dont la plupart étaient d’origine arabe ou nées en des pays arabe.

La nouvelle ministre israélienne de l’Énergie, Karen Al-Harar, 43 ans, du parti « Il y a un avenir », est né de parents qui ont immigré en Israël du Maroc.Elle a étudié le droit à l’Université américaine des États-Unis, a rejoint le parti en 2012 et elle est entrée pour la première fois au Knesset en 2013.

Merav Cohen, 37 ans, ministre de l’Égalité sociale, est également de parents juifs qui ont immigré en Israël du Maroc, et elle occupe ce poste pour la deuxième fois après avoir été ministre dans le précédent gouvernement dirigé par Benjamin Netanyahu.

Cohen, qui est du parti « Il y a un avenir », a étudié l’économie et l’administration des affaires à l’Université hébraïque de Jérusalem. Quand elle etait dans l’armée israélienne, elle a travaillé comme rédactrice et productrice pour la radio de l’armée israélienne.

Une troisième ministre d’origine marocaine, la ministre de l’Éducation Yifat Shasha Biton, 48 ans, qui occupe également un poste ministériel pour la deuxième fois.

Biton, du parti de droite « Nouvel espoir », a obtenu un doctorat en éducation de l’Université de Haïfa et a été élue à la Knesset en 2015 sur la liste de droite « Nous tous », et en 2019, elle a occupé le portefeuille de la construction et du logement dans le gouvernement de Benjamin Netanyahu.

Ayelet Shaked, 45 ans, dont la grand-mère a immigré d’Irak dans les années 1950, détient le portefeuille de l’intérieur dans le nouveau gouvernement, et elle est la partenaire fondatrice du parti de droite Yamina.

Shaked est née à Tel Aviv, a étudié l’ingénierie à l’Université de Tel Aviv et a travaillé comme directrice du bureau de Benjamin Netanyahu de 2006 à 2008. Elle a fondé en 2018 avec Bennett le parti « Nouvelle droite », puis a fondé avec lui le parti « Yamena » en 2019.

la cinquième femme ministre d’origine arabe, « Orna Barbivai » (58 ans) ; Celui qui détient le portefeuille de l’économie, né d’une immigrée d’Irak et d’un immigré de Roumanie, est un leader du parti centriste Kakhol lavan, d’origine militaire.

Elle a servi dans l’armée israélienne en 1981 et a passé toute sa carrière en tant qu’officier à la Direction des effectifs de l’armée. Elle est titulaire d’une licence en sciences sociales et humaines de l’Université Ben Gourion et d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université de Haïfa.

Le nouveau gouvernement israélien comprenait également, pour la première fois, un parti arabe, la « Liste unifiée » dirigée par  » Mansour Abbas », et comprenait le nom de l’Arabe « Issawi Freij », qui occupera le poste de ministre de la Coopération régionale.

Dimanche dernier, la Knesset israélienne a approuvé un nouveau gouvernement dirigé par Naftali Bennett, chef du parti Yamina, une coalition de huit partis de tous les horizons politiques.