SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

60 enfants abattus par les forces de sécurité iraniennes depuis le début des manifestations

Le nombre de morts lors des manifestations d’hier s’est élevé à au moins 419, dont 60 enfants, dont certains avaient moins de huit ans, selon l’Organisation Hrana pour les militants des droits de l’homme dans le pays.

L’organisation de défense des droits de l’homme a révélé que le nombre de détenus s’élevait également à au moins de 17 451 manifestants dans 155 villes.

Elle a également indiqué dans un rapport publié sur son site Internet qu’au 20 novembre, des marches de protestation avaient été organisées dans 142 universités à travers le pays, tandis que les forces de sécurité avaient arrêté au moins 540 étudiants.

Ce rapport est venu en même temps que de nouvelles manifestations dans les villes kurdes de l’ouest de l’Iran, depuis hier soir jusqu’aux premières heures d’aujourd’hui, après le transfert d’unités des gardiens de la révolution et des forces spéciales vers la ville kurde de Mahabad, en Azerbaïdjan occidental.

Des militants ont rapporté qu’au moins trois manifestants ont été tués par les forces de sécurité, dont un enfant, qui sont descendus dans les rues des villes de Javanrud et Piranshahr pour soutenir les manifestants de Mahabad.

Et le Réseau des droits de l’homme du Kurdistan a rapporté que les manifestations populaires se sont poursuivies sans interruption et avec une large participation des masses kurdes dans plusieurs quartiers de Mahabad, tels que Chelanan et Bagh Shaygan.

Alors que les forces antiémeutes et les Gardiens de la révolution armés d’« armes légères et moyennes » étaient déployés sur les principales places de Mahabad, des unités de l’armée et des unités spéciales étaient également déployées dans les champs entourant la ville.

La contestation s’était intensifiée dans cette ville kurde depuis samedi, après les funérailles de l’une des victimes de la contestation.

    la source :
  • alarabiya