SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

90 cas du mutant omicron en Corée du Sud

L’inquiétude concernant l’épidémie de la souche mutée « Omicron » augmente, à commencer par le cas confirmé d’un étudiant afghan dans la province de Jeolla Nord en Corée du Sud.

L’Agence coréenne de contrôle et de prévention des maladies a déclaré aujourd’hui, dimanche, que le nombre de personnes infectées par la souche mutante Omicron a atteint 90, soit une augmentation de 15 cas supplémentaires à partir d’hier minuit.

Sept des 15 nouvelles infections étaient liées à l’étudiant étranger (Afghan) résidant dans la province de Jela Nord. L’étudiant afghan de 30 ans est entré dans le pays en provenance d’Iran le 25 du mois dernier. Il a été confirmé qu’il a été infecté par le nouveau virus Corona le 5 de ce mois, puis il a été confirmé qu’il a été infecté par la souche mutée « Omicron » le 10 du même mois.

L’agence a confirmé les cas d’infection liés à l’étudiant étranger, selon le résultat de l’analyse des cas supplémentaires.

Auparavant, il y avait au moins 38 cas associés à cet étudiant, et il s’est avéré que 3 membres de sa famille avaient la souche Omicron. Un autre cas d’infection a été confirmé dans un jardin d’enfants par un membre de sa famille.

On estime que l’infection dans la province de Jela Nord est partie de l’étudiant étranger, puis de 3 membres de sa famille, puis du cas enregistré dans le jardin d’enfants, et enfin d’une réunion de famille.

Ainsi, les cas de la souche Omicron dans la province de North Gola sont passés à 8, dont l’étudiant afghan.

Parmi les nouveaux cas d’Omicron, 4 provenaient de la République démocratique du Congo, et un de Grande-Bretagne et un de Russie.