SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

À Bucha… Deux responsables européens visitent la fosse commune et envoient un message à Zelensky

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, et le commissaire européen chargé des relations extérieures, Josep Borrell, ont visité vendredi la ville de Bucha, au nord-est de Kiev, qui est devenue un symbole des atrocités de la guerre en Ukraine.

Von der Leyen et Borrell ont visité un site à Bucha contenant les corps de civils retrouvés morts après le retrait des forces russes de la ville.

Et Von der Leyen a annoncé vendredi qu’elle se rendrait à Kiev, pour exprimer son soutien à ce pays face à l’opération militaire russe.

La réassurance de Zelensky

Elle a déclaré que sa visite visait à apporter un soutien au président ukrainien Volodymyr Zelensky et à le rassurer quant à la candidature de son pays à l’Union européenne.

Von der Leyen et Borrell se sont rendus à Kiev en train depuis Bruxelles, et la présidente de la Commission européenne a déclaré aux journalistes que le message le plus important qu’elle transmettrait à Zelensky est que l’Ukraine aura une « route vers l’Union européenne ».

« Normalement, il faut des années avant que le Conseil européen accepte une demande d’adhésion, mais l’Ukraine a soumis cette demande il y a une semaine ou deux, et je cherche à avancer aussi vite que possible…. Notre objectif est de soumettre la demande de l’Ukraine au Conseil cet été », a-t-elle ajouté.

Six semaines après le début de la guerre en Ukraine, Von der Leyen s’est engagée à aider Kiev « à sortir de la guerre un pays démocratique », ce à quoi l’Union européenne contribuera, selon elle, avec d’autres pays donateurs.

Un autre 500 millions d’euros pour Kiev

Pour sa part, Borrell a déclaré aux journalistes que cette visite était la preuve que « l’Ukraine contrôle son territoire » et que son gouvernement est aux commandes.

Il a estimé que « l’Ukraine n’est pas un pays envahi ou dominé. Il y a encore un gouvernement qui reçoit des gens de l’étranger, et vous pouvez voyager à Kiev », a-t-il dit, ajoutant qu’il espérait que l’Union européenne fournirait 500 millions d’euros supplémentaires à Kiev dans les prochains jours.

Dans un autre contexte, Borrell a fermement condamné ce qu’il a appelé « une attaque russe contre une gare à Kramatorsk, dans l’est de l’Ukraine ». Et il a ajouté dans un tweet sur son compte Twitter : « Il s’agit d’une nouvelle tentative de fermer les voies d’évacuation pour ceux qui fuient cette guerre… et de causer des souffrances humaines ».