SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 July 2022, Saturday |

À Jérusalem…La tension augmente dans la vieille ville avant la marche du drapeau israélien

Les nationalistes juifs défilent avec des drapeaux au cœur du quartier musulman de la vieille ville de Jérusalem dimanche dans un défilé qui pourrait conduire à une reprise de la violence entre Israéliens et Palestiniens.

Cette procession annuelle à Jérusalem commémore l’occupation de la vieille ville par Israël pendant la guerre de 1967 et attire des milliers de participants dans ses rues étroites et en pierre.

Mais pour les Palestiniens, la marche est une provocation flagrante et une violation de l’un des rares endroits de la ville qui conserve encore un fort caractère arabe. L’augmentation des activités de peuplement juif entoure la ville.

Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a tiré des roquettes sur Israël au début de la marche de l’année dernière, déclenchant une guerre de 11 jours qui a fait des centaines de morts.

Le Hamas a publié samedi une déclaration appelant les Palestiniens de Gaza, de Cisjordanie et de Jérusalem, ainsi que la minorité arabe d’Israël, à « l’Intifada dimanche pour défendre Jérusalem et la mosquée Al-Aqsa ».

Mais le Premier ministre Naftali Bennett a jusqu’à présent refusé d’accepter tout changement malgré les appels de certains de ses alliés de la coalition à repenser la marche.

« La marche des drapeaux sera organisée comme d’habitude conformément à l’itinéraire prévu comme elle l’est depuis des décennies », a déclaré vendredi son bureau, ajoutant qu’il réexaminerait régulièrement la situation dans les prochaines heures.

Israël considère l’ensemble de Jérusalem comme sa capitale éternelle et indivisible, tandis que les Palestiniens veulent que la partie orientale de celle-ci soit la capitale de leur futur État. Le Hamas considère l’ensemble d’Israël comme un territoire occupé.

Les tensions dans la ville se sont intensifiées depuis des semaines.

De fréquents affrontements ont éclaté entre Palestiniens et la police israélienne à la mosquée Al-Aqsa en avril, pendant le mois de Ramadan, les musulmans étant irrités par l’augmentation du nombre de visiteurs juifs à la mosquée.

    la source :
  • Reuters