SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2021, Monday |

À l’exception de la Chine… Biden invite les dirigeants de 110 pays à participer à un sommet sur la démocratie

Le président américain Joe Biden a invité les dirigeants d’environ 110 pays à participer à un sommet virtuel sur la démocratie qu’il envisage d’organiser en décembre prochain.

Et le sommet, qui se tiendra les 9 et 10 décembre prochains, n’a été invité par aucun des pays arabes traditionnellement alliés des États-Unis, comme l’Égypte, l’Arabie saoudite, la Jordanie, le Qatar et les Émirats arabes unis.

Une liste publiée mardi par le département d’Etat américain ne comprenait que deux pays du Moyen-Orient : Israël et l’Irak.

Biden n’a pas invité la Chine, principal rival des États-Unis, à ce sommet, contrairement à ce qu’il a fait avec Taïwan, dans une démarche qui irriterait Pékin.

Outre les alliés occidentaux des États-Unis, la liste comprenait surtout des pays comme l’Inde et le Pakistan, mais en contrepartie elle était absente de la Turquie, membre de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord.

En revanche, Biden a invité le Brésil au sommet, même si le géant latino-américain est dirigé par un président controversé d’extrême droite, Jair Bolsonaro.

Et d’Europe, la liste des pays invités comprenait la Pologne, que l’Union européenne accuse de ne pas respecter l’État de droit, mais en retour elle était dépourvue de la Hongrie, dirigée par un Premier ministre controversé, Viktor Orban.

Quant au continent brun, la liste des pays invités comprenait l’Afrique du Sud, la République démocratique du Congo, le Nigeria et le Niger.