SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 18 September 2021, Saturday |

Abdollahian : les négociations sont un lourd fardeau pour la diplomatie iranienne

Le nouveau président iranien, Ebrahim Raissi, a annoncé que les deux dossiers de la lutte contre la Corona et de la promotion de l’économie seront en tête de l’agenda de son prochain gouvernement, qui a présenté samedi devant le Parlement les noms de ses candidats pour occuper ses postes.

Pendant ce temps, Hossein Amir Abdollahian, candidat du président iranien Ebrahim Raissi au poste de ministre des affaires étrangères, a refusé d’entamer de nouvelles négociations nucléaires, affirmant que cela épuiserait les capacités de l’Iran.

Abdollahian a déclaré : « Je déclare haut et fort que nous considérons les négociations comme un fardeau pour la diplomatie… Nous n’échapperons jamais à une table de négociation fondée sur la logique, la souveraineté et la sagesse, mais nous ne lierons pas le ministère des Affaires étrangères à l’accord nucléaire. »

« Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour rendre les sanctions inefficaces alors que nous essayons de les lever, avec cela nous accepterons des pourparlers qui ne nous drainent pas et sécurisent les droits et les intérêts de la grande nation iranienne », a-t-il ajouté.

« Je souligne clairement que c’est la politique du gouvernement de Raissi », a-t-il souligné.

Il est à noter que les négociations entre les autorités iraniennes et les pays européens, avec la participation de la Chine et de la Russie, ainsi que des Etats-Unis (indirectement) se sont arrêtées en juillet dernier après 7 rounds, sans surmonter tous les obstacles sérieux à la relance de l’accord.

    la source :
  • alarabiya