SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Aboul Gheit : le comportement iranien déstabilise la région arabe

Le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a rencontré lundi le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, pour discuter des derniers développements sur la question palestinienne et confronter les plans israéliens visant à judaïser Jérusalem d’une manière qui la retirerait de tout règlement possible du conflit en cours et du comportement iranien dans la région.

Aboul Gheit et António Guterres se sont rencontrés dans le cadre de la visite du Secrétaire général à New York pour participer à la 76e session de l’Assemblée générale des Nations Unies.

Une source officielle au Secrétariat de la Ligue a déclaré que la réunion avait porté sur les moyens de faire face aux crises en Syrie, au Yémen et en Libye, et de relever les défis dans la région arabe.

La source a déclaré que le Secrétaire général a souligné l’importance de modifier le comportement iranien dans la région et de chercher à accroître son influence dans un certain nombre de pays arabes afin de déstabiliser la région arabe.

La source a souligné que le Secrétaire général, pour sa part, confirmait son plein engagement à poursuivre ses efforts pour mobiliser l’effort international, y compris par l’intermédiaire du Quatuor international, pour parvenir à un règlement juste et global de la question palestinienne sur la base d’une solution à deux États et de la création d’un État palestinien avec Jérusalem-Est comme capitale.

La source a ajouté que la réunion a été témoin du consensus des deux parties sur la nécessité de poursuivre les efforts internationaux pour parvenir à un règlement politique global de la crise syrienne, ainsi que de l’importance d’intensifier le travail conjoint entre l’Université et les Nations Unies afin d’exhorter tous les partis politiques libyens à respecter le prochain droit électoral à temps et à le mener à bien.

La réunion a également discuté des moyens de résoudre la crise yéménite et de rétablir la légitimité du régime du pays.