SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Accusé de corruption… l’exécution d’un ancien ministre en Chine

L’ancien ministre chinois de la Justice a été condamné à mort avec un sursis de deux ans pour avoir accepté des pots-de-vin et aidé des criminels, dont son frère, à dissimuler des activités illégales, a rapporté jeudi la télévision d’Etat.

La condamnation de Fu Zhenghua s’ajoute à une série de hauts fonctionnaires punis pour corruption dans le cadre d’une longue campagne de répression lancée après l’arrivée au pouvoir du président Xi Jinping fin 2012.

La télévision centrale de Chine a déclaré que Fu, 67 ans, avait plaidé coupable d’avoir abusé de ses pouvoirs dans des rôles tels que « chef de la police de la capitale de Pékin » en 2005, et d’avoir dissimulé les crimes de son frère et d’autres personnes.

En retour, Fu a reçu de l’argent et des biens s’élevant à 117 millions de yuans (16,5 millions de dollars), a rapporté le China Daily officiel en juillet dernier.

Le reportage télévisé de jeudi et les reportages précédents n’ont donné aucun détail sur ce que le frère de Fu, Fu Weihua, a été accusé d’avoir fait.

Les condamnations à mort sont généralement commuées avec des sursis en longues peines de prison si le condamné est réputé avoir été réformé, selon l’Associated Press.

China Central Television a ajouté que Fu serait condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle si sa peine était commuée.