SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

Ahmadinejad révèle le « caché »

L’ancien président iranien Mahmoud Ahmadinejad continue de révéler les secrets du régime iranien. Après avoir révélé l’implication d’un responsable du renseignement de sécurité iranien dans l’espionnage avec Israël, Ahmadinejad a déclaré que le directeur de la radio de la République islamique sous son règne, Hassan Khajsteh, qui est le frère de l’épouse du dirigeant iranien Ali Khamenei, envisageait de se rendre en Israël.

Ahmadinejad a ajouté dans un communiqué que « Khajsteh était l’invité d’une société israélienne en Inde pendant deux semaines, et qu’il prévoyait de se rendre à Tel Aviv via la Turquie. »

Il a souligné qu’il l’a « démis de ses fonctions de directeur de la station de radio et a ordonné que les mesures nécessaires soient prises pour l’empêcher de se rendre en Israël. »

La déclaration d’Ahmadinejad est venue en réponse au tweet de khajsteh, dans lequel il a dit : « Si notre cher martyr dit, (en faisant référence à Qassem Soleimani) la République islamique est un lieu saint, alors nous avons connu par les élections le voleur de ce lieu saint. C’est lui qui a dit qu’il ne votera pas aux élections et qu’il ne soutiendra aucun candidat. »

Ahmadinejad a conclu sa déclaration en disant : « Au profit de qui le dossier Khajsteh n’a-t-il pas été suivi…. Qui est le voleur maintenant ? »

Ce tweet est un commentaire sur le boycott des élections par Ahmadinejad et l’annonce de son rejet des résultats, après qu’il a été exclu de la candidature et que son éligibilité a été rejetée par le Conseil des gardiens.

Hasan Khajsteh a été l’un des représentants de la radio et de la télévision de 1998 à 2014, et il enseigne actuellement à l’université de la radio et de la télévision.

La semaine dernière, Ahmadinejad a déclaré que le responsable anti-israélien du ministère iranien de la Sécurité était un espion pour Israël et qu’il avait contribué au vol de documents confidentiels sur le programme nucléaire de Téhéran sur le site de « Turguzabad ». Ahmadinejad a également révélé le vol de documents dans la chambre du chef de l’Organisation spatiale iranienne.