SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

AIEA : la situation dans cette ville ukrainienne est « de plus en plus dangereuse »

L’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a déclaré (vendredi 9-9-2022) que la situation dans la ville ukrainienne d’Enerhodar, où vivent les travailleurs de la centrale nucléaire de Zaporijjia (Zaporizhzhia), contrôlée par la Russie, est de plus en plus précaire, et a demandé l’arrêt immédiat des bombardements dans cette ville.

« Je demande donc de toute urgence l’arrêt immédiat de toutes les opérations de bombardement dans toute la zone », a déclaré le directeur général de l’AIEA, Rafael Grossi, dans un communiqué, ajoutant que les bombardements avaient provoqué une panne d’électricité à Enerhodar.

« Seule cette mesure (l’arrêt des bombardements) garantira la sûreté et la sécurité de l’équipe d’exploitation et permettra le retour permanent de l’électricité à Enerhodar et à la centrale », a-t-il ajouté.

Il convient de noter que les zones proches de la centrale nucléaire de Zaporijjia, en Ukraine, occupée par les Russes, ont été le théâtre de violents combats hier, après que Kiev a prévenu qu’elle pourrait devoir fermer la centrale pour éviter une catastrophe.

Les forces russes ont tiré des roquettes et des tirs d’artillerie lourde sur la ville voisine de Nikopol à quatre reprises, a écrit le gouverneur régional Valentin Reznichenko sur Telegram, endommageant au moins 11 maisons et autres bâtiments.

L’Ukraine a déclaré mercredi qu’elle pourrait être obligée de fermer la centrale nucléaire et a appelé les habitants des zones voisines à partir pour leur propre sécurité.

Moscou et Kiev s’accusent mutuellement de bombarder les environs de la centrale, menaçant d’une catastrophe nucléaire. Les forces russes ont capturé la centrale après avoir envahi l’Ukraine le 24 février, mais des techniciens ukrainiens la font toujours fonctionner.

    la source :
  • Reuters