SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Al-Bourhan accepte de libérer les détenus dans un délai de 24 heures

Le commandant en chef de l’armée soudanaise, Abdel-Fattah Al-Bourhan, a accepté de libérer les détenus dans les 24 heures, selon ce qu’une source de la médiation de l’État du Sud-Soudan a déclaré à « Sky News Arabia », mercredi.

L’État du Sud-Soudan, ainsi que d’autres pays et organes diplomatiques, s’efforcent de résoudre la crise politique qui s’est intensifiée au Soudan, après qu’Al-Bourhan a annoncé la dissolution des conseils de souveraineté et des ministres et l’imposition de l’état d’urgence.

Et plus tôt, l’agence américaine « Bloomberg » a rapporté que les militaires et les civils au Soudan sont proches de parvenir à un accord sur le partage du pouvoir.

Et certaines sources ont indiqué que le Premier ministre, Abdallah Hamdouk, était déterminé à rétablir la situation telle qu’elle était avant la publication des décisions d’Al-Bourhan, ainsi qu’à libérer les détenus.

Pour sa part, Al-Bourhan a affirmé, mercredi, la volonté des forces armées de protéger la transition démocratique dans le pays, d’achever les structures de la période de transition, et de conduire à des élections libres et équitables qui amènent un gouvernement civil élu qui représente les aspirations du peuple soudanais.

Aussi, le commandant en chef des forces armées, lors de sa rencontre avec l’envoyé de l’Union africaine, a confirmé que les travaux sont en cours pour désigner un premier ministre qui nommera un gouvernement civil de technocrates.

Al-Bourhan a informé l’envoyé de l’Union africaine de l’évolution de la situation politique dans le pays.