SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 6 December 2022, Tuesday |

Al-Bourhan : Les forces armées ont fait toutes les concessions pour réaliser les rêves des Soudanais

« Nous travaillerons ensemble pour construire le Soudan », a déclaré le commandant de l’armée soudanaise, le lieutenant-général Abdel Fattah al-Bourhan. « Il était de notre devoir de nous tenir aux côtés du peuple soudanais », il a déclaré lors d’une conférence de presse.

Plus tôt, Al-Bourhan a annoncé six nouvelles résolutions pour preuve, y compris la dissolution des syndicats et des syndicats professionnels.

« Al-Bourhan a pris la décision de dissoudre tous les comités directeurs de toutes les institutions de l’État, les syndicats, la Fédération des professionnels et l’Union générale des employeurs nationaux », a déclaré la télévision d’Etat soudanaise dans un bref rapport.

Le bureau d’Al-Bourhan a annoncé une conférence de presse mardi après-midi, au lendemain de l’annonce de plusieurs mesures au Soudan.

Un responsable du bureau d’al-Bourhan a confirmé que la conférence s’était tenue sans donner plus de détails.

Al-Arabiya et Al-Hadath ont rapporté que les communications ont été coupées depuis 12 a.m. au Soudan et que les appels ne peuvent être reçus, et que le service Internet a été coupé depuis hier.

Le Conseil de sécurité de l’ONU tient une réunion d’urgence à huis clos sur le Soudan mardi après-midi, ont indiqué des diplomates. L’audience se tient à la demande du Royaume-Uni, de l’Irlande, de la Norvège, des États-Unis, de l’Estonie et de la France, selon les mêmes sources.

Plus tôt lundi, le commandant en chef de l’armée soudanaise, Abdel Fattah al-Bourhan, a annoncé la suspension d’articles du document constitutionnel, dans le cadre d’un ensemble de résolutions qui comprenaient la déclaration de l’état d’urgence et la dissolution des conseils de souveraineté et des ministres.

Al-Burhan a également annoncé la suspension de certains articles du document constitutionnel, bien qu’il ait confirmé le respect de la plupart de ses articles et adhéré à l’Accord de paix de Juba.

Al-Burhan a déclaré dans un discours télévisé diffusé à la télévision d’État lundi que l’armée avait pris ces mesures afin de protéger la révolution et le pays, promettant de former un nouveau gouvernement.

Il a également souligné que les Soudanais rejettent le régime d’un parti ou d’un individu, déclarant: « L’histoire confirme que le peuple soudanais a refusé d’être gouverné par un individu ». Il a déclaré que les forces armées ont répondu à la révolution de la jeunesse, ajoutant: « La révolution se poursuit avec la détermination d’al-Shabaab et des forces armées engagées dans ses objectifs ».

À l’aube, le pays a été témoin d’une série d’arrestations aux côtés de ministres de premier plan de plusieurs partis, ainsi que des Forces pour la liberté et le changement, dont Yasser Arman, ainsi que du conseiller aux médias du Premier ministre, Faisal Mohammed Saleh.

    la source :
  • alarabiya