SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2021, Wednesday |

Al-Burhan au Financial Times : je me retirerai de la politique et je prendrai ma retraite après les élections de 2023

L’armée soudanaise a l’intention de se retirer de la politique et du service militaire après avoir remis le pouvoir dans son pays à des civils lors d’élections prévues en 2023.

Le Financial Times a rapporté qu’Al-Burhan, dans sa première interview avec un média occidental depuis les décisions militaires publiées le 25 octobre, a exprimé son engagement inébranlable à organiser des élections et à rendre le pouvoir aux civils.

« Nous sommes fermement engagés à organiser les élections en 2023 », a déclaré al-Burhan lors d’une conversation dans son bureau au palais présidentiel à Khartoum. « Ensuite, je partirai et travaillerai sur mes propres affaires, et je prendrai ma retraite des forces armées. »

Le Conseil de souveraineté soudanais a souligné que le récent accord politique avec le Premier Ministre Abdullah Hamdok ouvre la voie à une période de transition dans le pays.

Une déclaration citant Al-Burhan a ajouté que l’accord avait pour objectifs spécifiques d’établir la sécurité et de compléter les exigences de la paix en préparation d’élections libres et équitables.

Hamdok a expliqué que le maintien des gains économiques réalisés au cours des deburhanbuux dernières années était l’une des raisons pour lesquelles il est revenu au pouvoir près d’un mois après son licenciement à la suite de mesures extraordinaires imposées par les forces armées le 25 octobre.

L’accord est intervenu environ trois semaines après que l’armée a imposé l’état d’urgence, à la suite de la dissolution du gouvernement et du Conseil de souveraineté, ainsi que de la suspension des clauses du document constitutionnel.

Elle a également fait suite à des manifestations et à des manifestations à Khartoum et dans d’autres régions, qui ont fait des dizaines de morts et de blessés.

    la source :
  • alarabiya