SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 February 2023, Thursday |

Al-Jazeera soulève l’affaire de l’assassinat de Sherine Abu Aqelah devant la Cour pénale internationale

Al-Jazeera Media Network a annoncé mardi que l’affaire de l’assassinat de Sherine Abu Aqleh par les forces d’occupation avait été portée devant la Cour pénale internationale de La Haye.

Elle a déclaré que le fait de porter l’affaire de l’assassinat de Sherine devant le tribunal pénal intervient après que son équipe juridique a mené une enquête sur l’affaire.

Elle a déclaré que le dossier soumis au tribunal pénal montre que Shireen a été abattue par les forces d’occupation et confirme que l’affirmation d’Israël selon laquelle elle a tué Shireen est une erreur sans fondement.

Et elle a souligné que le dossier soumis au tribunal pénal confirme qu’il n’y a pas eu d’affrontement dans la zone où se trouvait Shirin, et que le dossier soumis au tribunal sape les résultats de l’enquête de l’armée israélienne sur le meurtre de Shirin.

Le réseau a déclaré que cette action intervient six mois après l’assassinat brutal de Sherine, au cours duquel l’équipe juridique du réseau a mené une enquête approfondie et détaillée sur l’affaire, révélant de nouvelles preuves basées sur des témoignages oculaires et examinant un grand nombre de vidéos et de preuves médico-légales liées à l’affaire.

Dans le dossier soumis au procureur de la Cour pénale internationale, Al-Jazeera a confirmé que les nouvelles preuves citées à partir de déclarations de témoins et de séquences vidéo montrent clairement que Shireen et ses collègues ont été soumis à des tirs directs par les forces d’occupation israéliennes. L’affirmation des autorités israéliennes selon laquelle ils ont été tués par erreur lors d’un échange de tirs est sans fondement.

Les éléments de preuve soumis au ministère public ont confirmé qu’il n’y avait pas eu d’affrontements ni de coups de feu dans la zone où se trouvait Shireen, à l’exception des coups de feu dirigés contre elle et ses collègues par les forces d’occupation. Les journalistes se trouvaient dans un endroit clairement visible, marchant lentement en groupe sur la route, portant leurs vestes et casques de médias distinctifs, et il n’y avait personne d’autre.

Cette preuve, présentée aujourd’hui au procureur de la Cour pénale internationale, renforce les conclusions de l’enquête de l’armée israélienne et indique que ce meurtre prémédité faisait partie d’une campagne plus large visant à cibler et faire taire Al Jazeera.

Le réseau s’est félicité de l’intérêt de la communauté internationale, des organisations de défense des droits de l’homme et des organismes de défense de la liberté des médias dans cette affaire, et de son appel continu à la responsabilisation des responsables de ce crime odieux.

Après avoir déposé le dossier, Al-Jazeera organise une conférence de presse à La Haye, à laquelle assistent des représentants de l’équipe juridique du réseau, des membres de la famille décédée, des journalistes et des responsables d’organisations de défense des droits de l’homme et de défense de la liberté des médias.

Al Jazeera Media Network a renouvelé son engagement à rendre justice à Sherine, en prenant toutes les mesures et tous les moyens disponibles pour tenir ses assassins responsables.