SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 January 2022, Wednesday |

Al-Kadhimi: Le rôle de la coalition est terminé et nos forces sont prêtes à défendre l’Irak

Le Premier ministre irakien Mustafa al-Kadhimi a déclaré mercredi que les forces de son pays étaient prêtes à défendre le peuple, commentant la fin des missions de combat des forces de la coalition internationale.

Il a tweeté « Les missions de combat de la coalition internationale sont terminées, toutes ses forces et son équipement de combat ont été achevés en dehors de l’Irak ». Le rôle de la coalition se limite au conseil et au soutien, en fonction de l’issue du dialogue stratégique. »

Il a également remercié les pays et les dirigeants de la coalition internationale dans la lutte contre l’Etat islamique, tout en soulignant la disponibilité des forces irakiennes à défendre le peuple.

La coalition internationale qui combat l’EI en Irak a déclaré qu’elle n’avait plus de troupes de combat dans le pays depuis le 9 décembre.Il a déclaré à l’Associated Press « Depuis le 9 décembre, il n’y a plus de forces américaines ou de la coalition servant dans un rôle de combat, nous avons été en avance sur le calendrier et avons mis en œuvre les engagements pris dans le dialogue américano-irakien ».

Il a ajouté « La mission des forces américaines et de la coalition qui restent en Irak se limite à fournir des conseils et de l’aide, et à permettre aux forces de sécurité irakiennes de maintenir la défaite permanente de l’EI ».

Plus tôt ce mois-ci, le Commandement des opérations interarmées du pays a annoncé que les forces de combat de la coalition partiraient complètement avant la fin du mois.

Depuis 2014, Washington dirige une coalition internationale contre l’EI, qui a capturé un tiers de l’Irak à l’époque, déployant quelque 3 000 soldats de la coalition, dont 2500 Américains.

Pendant des mois, cependant, la présence américaine a suscité des critiques de la part des factions armées soutenues par l’Iran, qui ont été accusées d’avoir lancé de nombreuses attaques contre le siège et les intérêts américains.

 

    la source :
  • alarabiya