SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 24 September 2021, Friday |

Al-Kazemi : l’Irak ne peut être isolé de son environnement régional et international

Mardi, le Premier ministre irakien, Mustafa Al-Kazemi, a salué la décision du mouvement sadriste d’abandonner le boycott des élections prévues en octobre prochain.

Al-Kazemi a déclaré lors de la session du gouvernement irakien à Bagdad : « Nous avons réussi à organiser la conférence de Bagdad pour la coopération et le partenariat, et ses répercussions ont été grandes au niveau local, régional et mondial. »

Samedi dernier, Bagdad a accueilli le sommet du voisinage de l’Irak, une initiative sans précédent de la communauté internationale dans ce pays qui a connu de nombreuses guerres et crises.

L’Irak affirme que ce sommet a constitué une étape importante dans le rétablissement de sa position régionale.

M. Al-Kazemi a ajouté : « Nous voulons assurer l’avenir de l’Iraq en l’éloignant de la dépendance à l’égard d’une économie non durable, car la richesse pétrolière ne sera pas contrôlée à vie, et de nombreux pays ont commencé à rechercher des énergies alternatives et propres. »

Il a poursuivi : « Notre objectif est avant tout de prendre en compte l’intérêt de l’Irak, et cela ne signifie pas que ce soit au détriment de nos frères et amis des pays arabes et régionaux, mais plutôt sur la base d’intérêts communs. »

Il a ajouté : « L’Irak doit revenir d’une manière digne de son grand nom et de son histoire, qui représente le berceau des civilisations. »

Il a ajouté : « Nous tenions à ce que l’Irak contrôle sa sécurité, sa politique et son économie, loin de toute ingérence. En aucun cas l’Irak ne peut être gouverné par un autre pays, et l’Irak ne peut être isolé de son environnement régional et international, ce à quoi nous travaillons en renforçant les relations de coopération basées sur le respect mutuel de la souveraineté. »

Les élections générales

En ce qui concerne les prochaines élections, le Premier ministre irakien a déclaré : « J’exhorte les citoyens à participer aux élections par des activités sociales est une question très importante, car le déclin de la participation aux élections précédentes était l’une des raisons qui ont conduit à de nombreux problèmes. »

Il a poursuivi : « Le retour du mouvement sadriste pour participer aux élections est un bon pas qui a ajouté un élan aux élections, et j’appelle tous les boycotteurs à revenir et à participer aux élections. »

Il a déclaré qu’ « il n’est pas étrange qu’il y ait une compétition entre les partis politiques, mais il est étrange et honteux que cette compétition affecte l’Irak et son peuple. »

Il a souligné : « Nous ne ferons pas de compliments aux dépens du pays, quel qu’en soit le prix. »

Et il a ajouté : « Nous avançons dans la bonne direction et de manière constante vers la lutte contre la corruption, et nous avons fait de grands progrès dans ce dossier, malgré les interférences politiques. »