SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 October 2022, Saturday |

Al-Sadr annonce le report des manifestations de samedi jusqu’à nouvel ordre

Le leader du mouvement sadriste, Muqtada al-Sadr, a annoncé, mardi, le report des manifestations qui étaient prévues samedi prochain, jusqu’à nouvel ordre.

Al-Sadr a déclaré dans un message sur Twitter que la décision de reporter était venue « pour contrecarrer les plans malveillants », comme il l’a décrit.

Il a appelé ses partisans à maintenir le calme des manifestations et autres mouvements de protestation, et a déclaré qu’il pariait sur la « paix civile » et que « le peuple restera sur son sit-in jusqu’à ce que ses revendications soient satisfaites ».

Et dimanche, Saleh al-Iraqi, proche du leader politique et religieux irakien, Muqtada al-Sadr, a fixé samedi prochain la date du début des « millions » de manifestations qui avaient été réclamées plus tôt.

Al-Iraqi a déclaré dans un tweet que la manifestation partirait de la place Tahrir samedi après-midi, avant de se diriger vers la place des célébrations à l’intérieur de la zone verte.

Tant le mouvement sadriste que ses opposants du « cadre de coordination » continuent de faire pression sur la rue avec la détérioration de la situation entre eux. Depuis le 30 juillet, les partisans d’al-Sadr organisent un sit-in dans les cours du Parlement, tandis que les partisans du « cadre de coordination » ont entamé pendant des jours un contre-sit-in sur les murs de la Zone verte.

Et la plus haute autorité judiciaire en Irak a annoncé, dimanche, qu’elle n’avait pas le pouvoir de dissoudre le parlement, après qu’al-Sadr ait exigé que la justice le fasse dans un délai maximum de la fin de la semaine.

Dans un communiqué, le Conseil supérieur de la magistrature a demandé aux « autorités politiques et médiatiques » de ne pas « impliquer le pouvoir judiciaire dans les rivalités et compétitions politiques », soulignant que le pouvoir judiciaire « se tient à la même distance de tout le monde ».