SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Allemagne : Nous travaillons avec l’Arabie saoudite pour éviter l’influence de l’Iran au Yémen

Le vice-ministre allemand des Affaires étrangères, Miguel Berger, a déclaré que Berlin travaillait avec l’Arabie saoudite et les États-Unis pour éviter l’influence iranienne au Yémen, ajoutant que son pays était préoccupé par la situation humanitaire dans ce pays.

Dans un entretien avec Al-Arabiya, il a noté que son pays soutenait les efforts des Nations Unies pour parvenir à un accord.

Il a également exprimé l’espoir que l’accord produirait une solution pacifique qui mettrait fin à la tragédie du peuple yéménite.

Consultations de l’ONU

L’annonce a été faite alors que l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU au Yémen, Hans Grundberg, a conclu mardi une visite de trois jours à Riyad pour Aden.

Grundberg a déclaré que l’objectif principal et urgent de toutes les parties concernées doit être de mettre fin au conflit et de parvenir à une solution politique globale qui réponde aux aspirations des Yéménites, une responsabilité qui exige un engagement total dans les efforts de paix.

Au cours de sa tournée, l’envoyé de l’ONU a rencontré le ministre saoudien des Affaires étrangères, le prince Faisal bin Farhan bin Abdullah, et l’ambassadeur du royaume au Yémen, Mohammed al-Jaber. Il a également rencontré le vice-président yéménite Ali Mohsen et un certain nombre de hauts responsables yéménites.

Le haut représentant de l’Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, le vice-président de la Commission européenne, Josep Borrell, le ministre d’État du ministère allemand des affaires étrangères, Miguel Berger, et des diplomates des cinq membres permanents du Conseil de sécurité se sont également réunis.

Initiative saoudienne

Le voyage du nouvel envoyé s’est produit dans le cadre d’un effort de l’ONU visant à rétablir l’élan des négociations yéménites et à les pousser vers une solution à la crise.

Le 22 mars, l’Arabie saoudite a annoncé une nouvelle initiative de paix pour mettre fin à la guerre au Yémen.

L’initiative saoudienne comprenait un cessez-le-feu national, sous les auspices des Nations Unies, tandis que la coalition dirigée par le Royaume-Uni autorisera certaines cargaisons de pétrole à entrer dans le port de Hodeidah, ainsi que la réouverture de l’aéroport de Sanaa pour un nombre spécifique de destinations régionales et internationales directes.

    la source :
  • alarabiya