SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 October 2022, Monday |

Ambassadeur de Chine : Pékin ne coopérera pas avec le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme

L’ambassadeur de Chine aux Nations Unies à Genève a déclaré vendredi que Pékin ne coopérerait pas avec le bureau des droits de l’homme de l’ONU après avoir publié un rapport tant attendu sur les violations des droits de l’homme qui seraient commises dans la région du Xinjiang, à l’extrême ouest du pays.

Le rapport, publié le 31 août, indique que de « graves violations des droits de l’homme sont commises » en Chine et que la détention de Ouïghours et d’autres musulmans au Xinjiang pourrait constituer un crime contre l’humanité.

L’ambassadeur Chen Xu a déclaré aux journalistes que « le bureau a fermé la porte à la coopération en lançant la soi-disant évaluation », qualifiant le rapport d' »illégal et incorrect ». La Chine nie avec véhémence tout abus au Xinjiang.

Le rapport, publié la semaine dernière quelques minutes avant la fin du mandat de quatre ans de la Haut-Commissaire aux droits de l’homme après sa visite en Chine en mai, cherche à poursuivre l’engagement entre son bureau et Beijing, ce qui pourrait inclure des visites de suivi.

Chen a déclaré aux journalistes: « Maintenant, toutes les idées ont été mises de côté à cause de la publication du rapport … Vous ne pouvez pas nous faire de mal et en même temps coopérer avec nous. »

Le rapport, que la Chine a cherché à empêcher d’être publié, devrait être discuté lors de l’ouverture de la session du Conseil des droits de l’homme la semaine prochaine. M. Chen a déclaré qu’il « s’opposerait fermement » à toute mesure contre la Chine lors de cette session.

    la source :
  • Des agences