SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 27 November 2022, Sunday |

Amérique: Une femme détenue soupçonnée d’avoir dirigé un bataillon de femmes appartenant à l’Etat islamique

Un tribunal américain a ordonné la détention d’Allison Fluke Ekren, accusée de diriger un bataillon de femmes de l’Etat islamique en Syrie, en préparation de son procès.

Le juge Evan Davis du district oriental de Virginie a ordonné à Ekren de rester en détention lors d’une très brève audience jeudi, le jour même où les États-Unis ont annoncé une mission réussie, au cours de laquelle le chef de l’Etat islamique, Abu Ibrahim al-Hashimi al-Qurayshi, a été tué lors d’une opération militaire américaine dans le nord-ouest de la Syrie.

Ekren n’a pas encore déposé de requête et ne s’est pas opposée à son maintien en détention.

Le ministère américain de la Justice a accusé Ekren, 42 ans, d’avoir fourni un soutien matériel à une organisation terroriste. L’Américaine Allison Ekren a été arrêtée en Syrie et transférée le mois dernier aux États-Unis pour faire face à des accusations criminelles.

Les procureurs ont déclaré qu’Ekren avait quitté son État d’origine, le Kansas, en 2008 et vivait en Égypte, en Libye et en Syrie, où elle avait rejoint des groupes extrémistes. Elle s’est installée en Syrie et elle est devenue commandante d’un bataillon de femmes de l’Etat islamique.

Allison Fluke Ekern est accusée d’avoir entraîné plus de 100 femmes et enfants à utiliser des armes à feu, des grenades et des ceintures d’explosifs pour soutenir l’Etat islamique.