SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 31 January 2023, Tuesday |

António Guterres met en garde contre les conséquences économiques de la guerre d’Ukraine

Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a déclaré mercredi que les pays pauvres sont confrontés à de graves conséquences économiques en raison des crises alimentaire, énergétique et financière simultanées causées par les ruptures d’approvisionnement à la suite de l’invasion russe de l’Ukraine.

« La guerre stimule puissamment une crise tridimensionnelle de l’alimentation, de l’énergie et de la finance, qui porte des coups à certaines des personnes, des États et des économies les plus fragiles du monde », a déclaré António Guterres aux journalistes.

Il a souligné que jusqu’à 1,7 milliard de personnes, dont un tiers vivent déjà dans la pauvreté, sont devenues « très vulnérables » aux perturbations de l’accès à la nourriture, à l’énergie et aux finances, ce qui à son tour stimule l’augmentation des taux de pauvreté et de faim.

« Les personnes les plus vulnérables dans le monde ne devraient pas devenir vulnérables aux méfaits d’une autre catastrophe qui leur serait propre », a-t-il déclaré.

Il a ajouté:« 36 pays dépendent de la Russie et de l’Ukraine pour plus de la moitié de leurs importations de blé, et certains d’entre eux sont parmi les plus pauvres et les plus nécessiteux au monde ».

Il a noté que le rapport recommandait d’assurer le flux stable de nourriture et d’énergie à travers des marchés ouverts et de réformer le système financier mondial.

Il a estimé que les pays peuvent profiter de la crise pour œuvrer à l’abandon du charbon et des autres énergies fossiles et accélérer le développement des énergies renouvelables.

Il convient de noter que la Russie est le plus grand exportateur de pétrole et de gaz combinés au monde, et que la Russie et l’Ukraine sont d’importants producteurs de céréales, car elles représentent ensemble environ un tiers des exportations mondiales.

Les cours mondiaux des matières premières ont atteint des niveaux records, pénalisant les pays dépendants des importations.