SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Anwar Gargash: Les Émirats arabes unis ont un droit « légal » à se défendre contre les actes terroristes des Houthis

Les Émirats arabes unis ont le « droit légal et moral » de se défendre contre les attaques terroristes de la milice houthie soutenue par l’Iran au Yémen, selon le Dr Anwar Gargash, conseiller diplomatique du président des Émirats arabes unis, tel que publié vendredi par l’agence de presse officielle WAM.

Il a déclaré « Les Émirats arabes unis ont le droit légal et moral de protéger leurs territoires, leur population et leur souveraineté, et utiliseront ce droit pour se défendre et prévenir les crimes terroristes commis par l’organisation houthie ».

La remarque a été faite lors d’une conversation téléphonique avec Hans Grundberg, l’envoyé du secrétaire général spécial de l’ONU au Yémen, au cours de laquelle les deux hommes ont discuté de la nature de l’attaque des Houthis soutenue par l’Iran à Abou Dhabi qui a entraîné l’explosion d’un pétrolier qui a tué trois personnes.

Le responsable des Émirats arabes unis a également mentionné l’expansion de la milice houthie au cours des trois dernières années, ainsi que leur manque d’implication dans une « solution politique au conflit ».

Les Houthis, qui sont soutenus par l’Iran, ont capturé le navire le 3 janvier au large de la ville de Hodeida, sur la mer Rouge, avec ses 11 membres d’équipage, et ont refusé un appel des Nations Unies à le restituer.

Gargash a exhorté la communauté internationale à adopter une « position forte et claire » contre « les activités terroristes de la milice houthie ».

Il a souligné les violations continues par le groupe des lois et accords internationaux, notamment l’Accord de Stockholm, qui, selon Gargash, est visible dans le port de Hodeida, qui serait exploité.

Avec des drones chargés d’explosifs et des missiles balistiques, les milices soutenues par l’Iran attaquent souvent des zones résidentielles et des sites pétroliers en Arabie saoudite.

Ces derniers mois, la Coalition arabe a mené des opérations contre des cibles militaires légitimes des Houthis au Yémen, conseillant aux civils de ne pas s’approcher ou se rassembler autour des zones ciblées au préalable.

La frappe actuelle de drones à Abou Dhabi, d’autre part, est le premier incident documenté des Houthis soutenus par l’Iran sur les terres des Émirats arabes unis.

Malgré la forte opposition des Émirats arabes unis aux récents actes de violence, Gargash a déclaré que le pays continuerait à « soutenir les efforts internationaux en faveur d’un cessez-le-feu et d’un règlement politique ».