SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 February 2023, Friday |

Après avoir échoué à conclure l’accord nucléaire. Rohani lance la balle dans le camp attendu de son successeur

Malgré les tentatives du président iranien Hassan Rohani, l’accord sur le nucléaire a été une réussite pour lui et son gouvernement, mais il n’a pas réussi à le faire.

Rohani a lancé une balle pour relancer l’accord nucléaire de son pays dans le stade de son successeur, soulignant qu’il avait besoin d’une volonté qui ne soit pas exclusivement liée à son gouvernement.

« Nos principaux problèmes avec les Américains ont été résolus et résolus à Vienne, et un certain nombre de sous-problèmes demeurent », a déclaré M. Rohani dans une allocution télévisée lors de la réunion du cabinet.

« Si la volonté est fondée sur le fait que le gouvernement fait ce travail, je dis que le gouvernement a fait ce travail. »

Le mandat de Rohani expire en août, le pouvoir ayant été transféré à un gouvernement formé par le vainqueur de l’élection présidentielle du 18 au 25 juin.

L’Iran et les grandes puissances impliquées dans l’accord de 2015 sont en pourparlers à Vienne depuis début avril, cherchant à relancer l’accord dont les États-Unis se sont retirés unilatéralement en 2018 sous le mandat de leur ancien président Donald Trump, ré-imposant de sévères sanctions économiques à l’Iran.

Le président américain Joe Biden a fait part de son intention de revenir à l’accord. Une délégation américaine se trouve dans la capitale autrichienne sans s’asseoir à une seule table avec la délégation iranienne, et les autres parties à l’accord coordonnent les deux parties.

Les discussions en quatre rounds visent jusqu’à présent le retour de Washington à l’accord et la levée des sanctions qu’il a réimposées à Téhéran, en échange du retour de ce dernier à ses engagements en vertu de l’accord, dont la majorité a progressivement reculé un an après le retrait américain.

A l’issue des discussions dans un hôtel de la capitale autrichienne, le coordinateur européen Enrique Mora a déclaré mercredi soir aux journalistes qu’il espérait que « ce sera le dernier cycle de négociations, mais nous continuerons à travailler, et je suis sûr que, lors du prochain cycle la semaine prochaine, nous parviendrons enfin à un accord ».

Le délégué russe a tweeté que les négociations reprendraient « d’ici la fin de la semaine prochaine ».

Un diplomate européen a confirmé que les négociateurs « continuaient à progresser ».

« Nous avons identifié le contenu de parties importantes d’un futur accord, mais les décisions les plus difficiles doivent encore être prises. »

A Washington, la porte-parole du département d’État Galina Porter a déclaré aux journalistes que les pourparlers à Vienne avaient fait des « progrès », tout en notant que parvenir à un accord « ne sera pas un processus rapide et facile ».