SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 October 2022, Tuesday |

Après avoir juré de développer ses forces nucléaires…la Corée du Nord lance un missile balistique

L’armée sud-coréenne a déclaré aujourd’hui que la Corée du Nord avait lancé un missile balistique dans la mer au large de sa côte est, une semaine après que Pyongyang s’était engagé à développer ses forces nucléaires « le plus rapidement possible ».

Le lancement est le 14e essai parmi les essais de missiles nord-coréens depuis le début de cette année et intervient quelques jours avant l’entrée en fonction du président élu sud-coréen Yoon Seok-yeol le 10 mai.

L’armée sud-coréenne a déclaré avoir repéré le lancement vers midi depuis la région de Sunan à Pyongyang. La Corée du Nord avait précédemment lancé ce qu’elle prétendait être le Hwasong-17, un nouveau type d’ICBM, depuis le 24 mars.

Les garde-côtes japonais ont déclaré avoir détecté ce qui semblait être un missile balistique lancé depuis la Corée du Nord, ajoutant que le projectile avait effectivement atterri.

Les chefs d’état-major interarmées sud-coréens ont déclaré que le missile avait parcouru 470 km et atteint une altitude de 780 km.

Le lancement intervient moins de trois semaines après que la Corée du Nord a lancé le 16 avril une nouvelle arme à guidage tactique visant à renforcer les capacités nucléaires du pays.

Pyongyang a récemment intensifié les tests d’armes et a repris le tir de missiles à longue portée pour la première fois depuis 2017 en mars. Des responsables à Séoul et à Washington ont déclaré qu’il pourrait également se préparer à un nouveau lot d’essais nucléaires.

La semaine dernière, le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un s’est engagé à accélérer le développement de l’arsenal nucléaire de son pays, tout en supervisant un défilé militaire massif.

Les pourparlers avec les États-Unis, visant à dénucléariser la péninsule coréenne, sont toujours au point mort.

 

« Notre armée maintient un état d’alerte et surveille de près les activités associées à d’éventuels lancements supplémentaires », a signalé l’armée sud-coréenne dans un communiqué.

    la source :
  • Reuters