SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 December 2022, Wednesday |

Après la condamnation de Sarkozy, le Premier ministre français sympathise avec lui

Le Premier ministre français Jean Castex a exprimé son soutien à l’ancien président Nicolas Sarkozy, qui a été condamné à un an de prison après avoir été reconnu coupable de financement illégal de sa campagne électorale présidentielle de 2012.

Et Castex a ajouté qu’en tant que chef du gouvernement, il ne pouvait pas commenter les décisions d’un tribunal français indépendant.

« Néanmoins, je tiens à exprimer mon amitié et ma sympathie à Nicolas Sarkozy, a déclaré le Premier ministre en direct sur la chaîne de télévision TF1. J’ai travaillé dans son bureau pendant deux ans et je connais son dévouement pour son pays. »

Jeudi, un tribunal de Paris a condamné l’ancien président français Nicolas Sarkozy à un an de prison, après qu’il a été reconnu coupable de financement illégal de sa campagne électorale lors de l’élection présidentielle de 2012.

En outre, le juge a déclaré dans le jugement que Sarkozy peut exécuter la peine à son domicile avec l’utilisation d’un dispositif de surveillance électronique, car l’ancien président de 66 ans ne risque pas d’entrer en prison, car il a l’intention de faire appel de la condamnation, dans une démarche qui signifie pratiquement l’arrêt de son exécution.

Sarkozy a déclaré sur les médias sociaux : « Je demande seulement que la loi qui s’applique à moi soit comme celle de tout autre citoyen. Je fais appel au tribunal pour qu’il applique la justice. Je prendrai ce chemin jusqu’au bout », selon « Novosti ».