SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 November 2022, Wednesday |

Après la proposition de règlement… Erdogan décrit Zelensky comme un « dirigeant intelligent »

Alors que la Turquie refuse d’imposer des sanctions à la Russie, le président turc Recep Tayyip Erdogan a salué vendredi les déclarations de son homologue ukrainien, Volodymyr Zelensky, sur la nécessité d’un référendum pour parvenir à des compromis avec la Russie, le qualifiant comme un « dirigeant intelligent ».

Devant les journalistes, Erdogan a déclaré, à son retour du sommet de l’OTAN à Bruxelles, que la Turquie ne pouvait pas imposer de sanctions à la Russie en raison des besoins énergétiques et de la coopération commune.

Le président ukrainien a déclaré lundi que toute concession convenue avec la Russie pour mettre fin à la guerre devrait faire l’objet d’un référendum.

Erdogan a déclaré qu’il aurait des contacts séparés avec ses homologues ukrainien et russe dans les prochains jours pour évaluer le sommet.

Alors qu’Ankara soutient l’Ukraine et critique la Russie, Erdogan s’est opposé à ce que son pays impose des sanctions à Moscou, déclarant : « Nous achetons près de la moitié du gaz naturel que nous consommons de la Russie. Nous construisons également la centrale nucléaire d’Akkuyu avec la Russie. Nous ne pouvons pas mettre cela de côté. »

« Il n’y a donc rien à faire à cet égard. Nous devons conserver une approche sensible de cette question. Premièrement, je ne peux pas laisser mon peuple dans le froid de l’hiver. Deuxièmement, je ne peux pas arrêter notre industrie », a-t-il ajouté.

Il a poursuivi : « Les négociateurs ukrainiens et russes ont pu se mettre d’accord sur quatre des six principales questions abordées lors des pourparlers de paix, mais des divergences régionales concernant la région orientale du Donbass et la Crimée subsistent. »