SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 7 August 2022, Sunday |

Après la signature de l’accord… Quand la reprise des exportations de céréales ukrainiennes commencera-t-elle ?

Deux hauts fonctionnaires des Nations Unies ont déclaré vendredi que l’organisation espère commencer à mettre en œuvre un accord visant à reprendre intégralement les exportations de céréales de l’Ukraine à travers la mer Noire dans quelques semaines et à ramener les expéditions aux niveaux d’avant-guerre, soit cinq millions de tonnes par mois.

L’Ukraine, la Russie, la Turquie et les Nations unies ont signé l’accord à Istanbul. Selon la Turquie, il s’agit d’un premier pas vers l’atténuation de la crise alimentaire mondiale exacerbée par l’invasion de son voisin par Moscou.

La Russie et l’Ukraine comptent parmi les plus grands exportateurs de denrées alimentaires au monde, mais l’invasion russe, qui a débuté le 24 février, a entraîné la fermeture des ports ukrainiens, laissant 20 millions de tonnes de céréales bloquées dans les silos et faisant ainsi grimper les prix mondiaux des céréales.

Les responsables des Nations unies ont déclaré que les parties s’étaient mises d’accord sur les grandes lignes de l’initiative, notamment la définition des ports concernés, la création d’un centre de surveillance à Istanbul, les moyens d’inspecter les navires, etc.

« Nous sommes impatients de mettre en œuvre l’accord à un rythme très rapide…. Nous allons commencer (samedi) à établir le centre de coordination conjoint », a déclaré l’un des responsables, ajoutant qu’il restait des problèmes mineurs à résoudre avant que l’initiative puisse être pleinement mise en œuvre.

« Nous parlons d’une période pouvant aller jusqu’à quelques semaines seulement avant d’assister à la mise en œuvre appropriée du mécanisme d’entrée et de sortie des navires », a ajouté le responsable, notant qu’il pourrait y avoir un « mouvement initial de navires » pour montrer le succès du mécanisme.

Selon le plan, les fonctionnaires ukrainiens conduiront les navires par des voies sûres dans les eaux minées jusqu’à trois ports, dont le port principal d’Odessa, où ils seront chargés de céréales.Les navires quitteront ensuite les eaux territoriales ukrainiennes dans la mer Noire et traverseront le détroit du Bosphore jusqu’à un port turc pour y être inspectés, avant de se diriger vers leur destination.

« Nous visons à exporter environ cinq millions de tonnes par mois, ce qui correspond au niveau normal d’exportation de ces trois ports avant la guerre », a déclaré le responsable.

Les deux responsables ont déclaré que le plan serait initialement en place pour 120 jours et serait renouvelable, ajoutant qu’ils « ne s’attendent pas à ce qu’il s’arrête de sitôt. »

« Le fait que deux parties soient en guerre, et qu’elles soient encore profondément impliquées dans la guerre, notre succès dans la négociation d’un accord de ce type […] Je pense que c’est sans précédent », a déclaré le premier responsable.

Le second responsable de l’ONU a déclaré qu’un accord distinct avait été signé vendredi pour faciliter les exportations russes de nourriture et d’engrais, et que les Nations unies saluaient les clarifications apportées par les États-Unis et l’Union européenne au sujet des sanctions contre la Russie.

    la source :
  • Reuters