SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 March 2023, Sunday |

Après le tremblement de terre dévastateur… La Turquie et la Syrie sont sous la menace du choléra

Après le tremblement de terre dévastateur qui a frappé la Turquie et la Syrie à l’aube du lundi 02/06/2023, et avec le nombre de morts atteignant plus de 22 000 entre les deux pays, les opérations de secours se poursuivent à ce moment, une nouvelle menace domine les réfugiés, tandis que l’UNICEF a mis en garde des risques d’une large propagation des maladies transmises par l’eau.

Le site Internet britannique « Express » a déclaré que le manque de carburant, d’électricité et d’eau potable soulevait les inquiétudes des organisations caritatives de secours.

Il a noté, citant l’UNICEF, que le risque de contracter des maladies d’origine hydrique telles que le choléra, la diarrhée et la dysenterie reste à un niveau record à la suite de la catastrophe.

L’Organisation mondiale de la santé craint également une crise humanitaire majeure qui causerait des dégâts supplémentaires à ce qui reste du tremblement de terre.Les organisations humanitaires, notamment, expriment leurs craintes d’une épidémie de choléra, déjà réapparue en Syrie.

Ketka Goyol, conseillère régionale de l’UNICEF pour l’eau, l’assainissement, l’hygiène et le changement climatique au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, a déclaré à Express que le séisme pourrait avoir encore endommagé les sources d’eau potable.

Il a ajouté : « La Syrie souffre déjà de la destruction généralisée des infrastructures d’eau et d’assainissement en raison de la guerre, et l’épidémie de choléra a été déclarée il y a cinq mois et s’est maintenant propagée dans tout le pays.

« A la suite du tremblement de terre, les quelques sources d’eau potable disponibles ont peut-être été endommagées », a-t-il poursuivi.

« Si les familles et les enfants sont obligés d’utiliser de l’eau contaminée ou des toilettes insalubres, le risque de propagation rapide des maladies d’origine hydrique deviendra une réalité réelle », a-t-il averti.