SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 25 May 2022, Wednesday |

Après les menaces de Sinwar… Israël déploie le Dôme de Fer

Aujourd’hui, dimanche, l’armée d’occupation israélienne a déployé le Dôme de fer le long des frontières de l’enveloppe de Gaza, après les menaces du chef du mouvement Hamas dans la bande de Gaza, Yahya Sinwar, selon lesquelles : « La résistance brûlera la terre au-dessus de la tête d’Israël », selon les médias hébraïques.

Les menaces de Yahya Sinwar sont intervenues alors que les colons avaient l’intention de procéder à des rassemblements de drapeaux, avec des incursions dans les environs de la mosquée Al-Aqsa.

Et le site hébreu « Wala » a déclaré : « L’armée israélienne prend au sérieux les menaces de Sinwar, concernant les frictions à Jérusalem ».

Le site hébreu a ajouté : « Dans les prochains jours, ils renforceront le système de défense aérienne, de peur que la marche des drapeaux entraîne une réponse par des tirs de roquettes depuis Gaza, ce qui signifierait une escalade sécuritaire en Cisjordanie et dans la bande de Gaza. »

Le site hébreu « Wala » a déclaré que les niveaux politique et militaire procéderont à une évaluation de la situation sécuritaire dans le contexte de l’intention des colons d’organiser la marche des drapeaux prévue jeudi prochain.

La radio de l’armée a déclaré que le niveau politique israélien tente de développer un plan alternatif qui empêche tout ce qui pourrait conduire à des frictions entre les colons et les résidents.

Le bureau du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, a déclaré hier, samedi : « Dans le contexte d’une semaine sensible sur le front de la sécurité, le ministre a procédé à une évaluation de la situation avec la participation du chef d’état-major, de l’inspecteur général de la police, du conseiller juridique, du commandement central, du coordinateur des opérations gouvernementales et d’autres dirigeants, et après avoir écouté l’évaluation de la situation sécuritaire et des efforts opérationnels requis, le ministre de la Défense a conclu qu’il exigerait que la marche du drapeau prévue ne se tienne pas à Jérusalem. »

Le bureau de Gantz a expliqué que l’annulation de cette marche est intervenue pour des raisons de sécurité, car elle nécessite un effort de sécurité particulier, et pourrait nuire à l’ordre public et aux processus politiques en cours.

Al-Sinwar a déclaré dans ses déclarations d’hier, que : « En cas de nouvelle attaque contre la mosquée Al-Aqsa, la résistance brûlera la terre au-dessus de la tête d’Israël », selon « Erem News ».