SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 September 2022, Thursday |

Après que le Saint Coran a été brûlé en Suède… Les pays arabes condamnent cet acte

Après que des extrémistes en Suède aient brûlé des copies du Saint Coran dans une ville suédoise, un certain nombre de pays arabes ont exprimé leur ferme condamnation de cet acte, car il s’agissait d’un acte provocateur pour les sentiments des musulmans, une grave insulte à leur sainteté, et incitation à la haine et à la violence.

Et l’agence de presse officielle saoudienne « SPA » a publié un communiqué disant que le Royaume « condamne et dénonce ce que certains extrémistes ont fait en Suède d’abus délibéré du Saint Coran, de provocations et d’incitation contre les musulmans ».

De son côté, l’Egypte a condamné l’incendie d’un exemplaire du Saint Coran dans une ville de Suède, par le biais du compte rendu du ministère des Affaires étrangères.

De son côté, le ministère jordanien des Affaires étrangères a condamné l’incendie d’un exemplaire du Saint Coran dans une ville de Suède.

Dans ce contexte, le ministère bahreïni des Affaires étrangères a souligné que ces pratiques odieuses qui vont à l’encontre de la liberté de religion et de conviction et de la coexistence doivent être fermement condamnées par la communauté internationale.

Il a ajouté que des efforts devaient être faits pour consolider les valeurs de tolérance, de coexistence et de libertés religieuses, pour lutter contre l’extrémisme, le fanatisme et l’exclusion, et pour prévenir les abus de toutes les religions et croyances.

Auparavant, le ministère irakien des Affaires étrangères avait annoncé que le chargé d’affaires de l’ambassade de Suède avait été informé de la protestation du gouvernement irakien concernant l’incendie d’un exemplaire du Saint Coran.

Le ministère a exhorté le gouvernement suédois à mettre fin à tout acte de nature factionnelle ou incitant les sentiments des composantes religieuses, en particulier ceux qui affectent les saintetés islamiques.