SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 9 February 2023, Thursday |

Après un mois et demi…Voici comment la guerre russe a affecté la sécurité alimentaire mondiale

Plus de 6 semaines ont passé depuis l’invasion russe de l’Ukraine, qui a secoué le monde entier et a provoqué des chocs inflationnistes qui érodent les revenus de la majeure partie de la population mondiale. Et la fin du conflit n’est pas en vue.

 

Outre les énormes souffrances causées par l’agression russe contre l’Ukraine, la guerre a également de grandes répercussions dans le monde, notamment sur la sécurité alimentaire, et c’est ce que le monde a touché au début de l’invasion russe de l’Ukraine, après le blé, crise du pétrole et du carburant.

 

Pour sa part, le chef du Programme alimentaire mondial des Nations unies, David Beasley, a récemment averti que la guerre créait une crise alimentaire « qui va au-delà de tout ce que nous avons vu depuis la Seconde Guerre mondiale », entraînant une augmentation des prix des denrées alimentaires et peut-être de graves pénuries de produits de base dans de nombreux pays où Dépendent des exportations de Russie ou d’Ukraine.

 

Selon les données de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture « FAO », compilées par la société « Statista » et examinées par « Al Arabiya.net », l’Ukraine et la Russie sont d’importants producteurs de blé, d’orge et de maïs, représentant une moyenne (combinées) de 27, 23 et 15 % des exportations mondiales entre 2016 et 2020, respectivement.

 

Les deux pays représentent également environ 12 % des exportations mondiales de colza et 10 % des graines de tournesol.

 

Même le Programme alimentaire mondial lui-même obtient 50% de ses approvisionnements en céréales de la région de l’Ukraine et de la Russie et fait maintenant face à des augmentations de coûts importantes dans ses efforts pour lutter contre les urgences alimentaires dans le monde.

 

« La guerre est une catastrophe qui s’est ajoutée à une autre catastrophe », a déclaré Beasley, faisant référence à l’impact dévastateur de l’épidémie de « Covid-19 » sur les taux de faim dans le monde.

 

Selon les Nations Unies, le nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë est passé de 135 millions à 276 millions depuis 2019 – et cela ne tient même pas compte du conflit en Ukraine.

 

Au total, plus de 800 millions de personnes sont confrontées au spectre de la faim dans le monde, tandis que 44 millions de personnes dans 38 pays sont au bord de la famine, selon le Programme alimentaire mondial.

    la source :
  • alarabiya