SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 15 August 2022, Monday |

Après une crise mondiale…le centre ukrainien de coordination des exportations de céréales ouvre à Istanbul

Le ministre turc de la Défense, Hulusi Akar, a inauguré mercredi un centre à Istanbul qui supervisera l’exportation de céréales ukrainiennes après un important accord parrainé par l’ONU la semaine dernière, quelques jours avant que la première cargaison ne quitte les ports ukrainiens de la mer Noire.

La Russie et l’Ukraine ont signé vendredi l’accord négocié par Ankara et les Nations unies pour reprendre les exportations de céréales et d’engrais perturbées par la guerre afin d’atténuer la crise alimentaire mondiale.

Le Centre conjoint de coordination d’Istanbul supervisera les expéditions au départ de trois ports ukrainiens où les navires devront contourner les mines, et sera également chargé d’effectuer des inspections des navires entrants pour empêcher la contrebande d’armes.

Tous les navires traverseront les eaux turques et toutes les parties auront des représentants au centre de coordination pour surveiller la mise en œuvre du plan. Vingt personnes venues d’Ukraine, de Russie, de Turquie et des Nations Unies travailleront côte à côte au centre.

S’exprimant à l’Université de la Défense nationale dans le quartier central de Levent, dans le centre d’Istanbul, où se trouve le Centre conjoint de coordination, Akar a déclaré qu’il y avait plus de 25 millions de tonnes de céréales en attente d’exportation.

« Pour le moment, les préparatifs et les plans se poursuivent pour que les premiers navires chargés de céréales quittent les ports ukrainiens », a-t-il ajouté, dans des déclarations aux journalistes au centre de contrôle.

L’accord faisait face à un danger immédiat après que la Russie a lancé des missiles de croisière à Odessa, le plus grand d’Ukraine, samedi matin, 12 heures seulement après la cérémonie de signature à Istanbul.

Moscou et Kiev ont déclaré qu’ils poursuivraient l’accord, la première percée diplomatique majeure dans le conflit, qui en est maintenant à son sixième mois.

Les Nations Unies, l’Ukraine et la Russie ont déclaré qu’elles s’attendaient à ce que les exportations commencent dans quelques jours. Mais le vice-ministre russe des Affaires étrangères, Andrei Rudenko, a déclaré mercredi que l’accord pourrait s’effondrer si les obstacles aux exportations agricoles russes ne sont pas immédiatement supprimés, a rapporté l’agence de presse Interfax.

Des dizaines de cargos ont déjà commencé à se préparer à quitter les trois ports bloqués par la Russie en mer Noire après avoir été bloqués en mer pendant cinq mois en raison d’affrontements en cours.

Un responsable turc a déclaré que tous les détails concernant le départ des navires avaient été finalisés, y compris l’ouverture d’un passage sûr qui ne nécessitera pas le déminage.

« Cela ne prendra pas plus de quelques jours », a ajouté le responsable, qui a demandé à ne pas être identifié. Il semble que les premières cargaisons seront chargées cette semaine puis exportées d’Ukraine.

    la source :
  • Reuters