SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Armée de l’air ukrainienne: la Russie a lancé une centaine de missiles mardi

Parallèlement au sommet des dirigeants du G20 qui se tient à Bali, en Indonésie, la Russie a bombardé des villes et des installations énergétiques à travers l’Ukraine.

La Russie a lancé mardi « environ » 100 missiles sur l’Ukraine, touchant un certain nombre d’infrastructures énergétiques clés dans plusieurs régions, selon un porte-parole de l’armée de l’air ukrainienne.

« Environ 100 missiles ont été lancés depuis la mer Caspienne, la région (russe) de Rostov », et aussi « de la mer Noire », a déclaré Yuri Ignat dans une interview directe à la télévision ukrainienne, expliquant qu' »à ce stade, l’utilisation de moyens offensifs marches n’a pas encore été enregistrée », selon l’AFP.

Il est à noter que la capitale ukrainienne et d’autres villes ont été soumises plus tôt mardi à des bombardements russes, quelques jours après le retrait des forces russes de Kherson dans le sud du pays.

Des sirènes ont retenti dans toute l’Ukraine et quelques minutes plus tard, des explosions ont été entendues à Kiev et à Lviv (ouest) et à Kharkiv (nord-est).

Suite aux frappes aériennes, l’électricité a été coupée dans de nombreuses zones, selon les autorités ukrainiennes.

De son côté, le maire de Kiev, Vitali Klitschko, a déclaré dans un communiqué sur les réseaux sociaux qu' »il y a une attaque contre la capitale. Selon des informations préliminaires, deux immeubles résidentiels ont été touchés dans la région de Pechersk. Des missiles anti-aériens ont largué plusieurs missiles au-dessus de Kiev. Il y a des médecins et des sauveteurs sur le site des frappes aériennes. »

Il a ajouté plus tard qu' »au moins » la moitié de la population de Kiev est actuellement sans électricité, soulignant que « les secouristes ont trouvé un corps ».

De sa part, le chef adjoint du bureau du président, Kirillo Timochenko, a déclaré dans un communiqué sur Internet que les missiles avaient été lancés par les forces russes, ajoutant que la situation du réseau électrique était « critique » après qu’il a été visé par les bombardements.

Peu de temps après, les maires de Lviv et de Kharkiv ont annoncé que les deux villes avaient été bombardées, et le maire de Lviv, Andrei Sadovyeh, a déclaré sur Telegram : « Des explosions se font entendre à Lviv, je demande à tout le monde de rester en sécurité !» Et cela en notant qu’« une partie de la ville (était) sans électricité. »

À son tour, le maire d’Igor Terekhov a révélé qu' »une attaque au missile visait la zone industrielle de Kharkiv ».

    la source :
  • Des agences