SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 26 November 2022, Saturday |

Arrêter le financement du terrorisme par l’Iran dans le cadre des pourparlers américano-saoudiens

Le ministre saoudien des Affaires étrangères Faisal bin Farhan a discuté avec son homologue américain Anthony Blinken du renforcement de la coordination entre les deux pays pour mettre fin au « financement » par l’Iran de la milice yéménite Houthi et des « groupes terroristes » qui menacent la paix et la sécurité internationales, selon un communiqué du ministère saoudien des Affaires étrangères.

Le ministère saoudien des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué : « Le ministre des Affaires étrangères Faisal bin Farhan bin Abdullah a rencontré aujourd’hui le secrétaire d’État américain Anthony Blinken, en marge de la réunion des ministres des Affaires étrangères et du Développement des pays du Groupe des Vingt dans la ville italienne de Matera. »

Le communiqué ajoute que les deux parties « ont discuté du renforcement de la coordination conjointe entre les deux pays pour mettre fin à l’ingérence subversive de l’Iran dans la région, et pour mettre fin au financement par l’Iran de la milice terroriste Houthi au Yémen et des groupes terroristes extrémistes, qui menacent la paix et la sécurité internationales ».

Le communiqué indique que « lors de la réunion, les aspects du partenariat stratégique entre les deux pays amis ont été examinés, et les moyens de les soutenir et de les renforcer dans divers domaines pour servir les intérêts communs » ont été discutés.

Il convient de noter que de nombreux pays, le Royaume et les États-Unis en tête, ont plus d’une fois condamné le soutien de Téhéran aux milices dans plusieurs pays arabes, notamment la milice Houthi au Yémen, qui ne cesse d’exacerber le conflit yéménite, ignorant tous les appels internationaux au calme, et tente de prendre pour cible les zones frontalières de l’Arabie saoudite.

Depuis des mois, l’envoyé des Nations unies au Yémen exhorte les parties à cesser le feu, afin de parvenir à une solution politique pour mettre fin au conflit, alors que les milices soutenues par Téhéran sont intransigeantes et poursuivent leurs attaques.