SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 30 September 2022, Friday |

Au Pakistan… des milliers de personnes fuient leur foyer à cause des inondations

Des dizaines de milliers de personnes ont fui samedi leurs maisons dans le nord du Pakistan après qu’une rivière à crue rapide a détruit un pont majeur alors que des inondations meurtrières faisaient des ravages dans tout le pays.

De fortes inondations dans la province septentrionale de Khyber Pakhtunkhwa ont fait monter la rivière Kaboul, emporté un grand pont pendant la nuit et coupé des routes dans certaines régions.

Les responsables de la réponse aux catastrophes ont déclaré que les craintes d’inondations autour des berges du fleuve avaient incité près de 180 000 personnes du district de Charsadda à fuir leurs maisons, certaines passant la nuit sur les autoroutes avec leur bétail.

Le ministre pakistanais du changement climatique a déclaré que les pluies de mousson et les crues soudaines au Pakistan avaient touché plus de 30 millions de personnes au cours des dernières semaines, décrivant la situation comme une « catastrophe humanitaire causée par le changement climatique aux proportions épiques ».

L’armée s’est jointe aux autorités fédérales et locales du pays pour répondre aux inondations, et le chef de l’armée pakistanaise s’est rendu samedi dans la province méridionale du Balouchistan, qui a été durement touchée par les pluies.

Les dirigeants pakistanais ont appelé la communauté internationale à l’aide. Le ministère des Affaires étrangères a déclaré que la Turquie avait envoyé une équipe pour aider aux efforts de sauvetage.

« L’ampleur de la catastrophe est plus grande que prévu », a déclaré le Premier ministre Shahbaz Sharif sur Twitter après avoir visité les zones inondées.

Dans l’Afghanistan voisin, l’administration talibane a également lancé un appel à l’aide après les inondations dans les provinces du centre et de l’est.

Les autorités de gestion des catastrophes ont déclaré que le nombre de victimes des inondations en Afghanistan ce mois-ci était passé à 192. Des milliers de têtes de bétail sont mortes et 1,7 million d’arbres fruitiers ont été détruits, ce qui soulève des inquiétudes quant à la façon de nourrir les mêmes familles pendant les mois les plus froids alors que le pays est aux prises avec une crise économique.

« Nous demandons aux organisations humanitaires, à la communauté internationale et aux autres organisations et institutions concernées de nous aider », a déclaré Sharafuddin Muslim, directeur adjoint du ministère afghan des Catastrophes, lors d’une conférence de presse. Il a ajouté que plus d’un million de familles avaient besoin d’aide.

    la source :
  • Reuters