SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 3 December 2022, Saturday |

Augmentation du nombre de victimes des bombardements iraniens sur les zones kurdes

Selon les rapports de santé kurdes, les victimes des bombardements iraniens sur les zones kurdes du nord de l’Irak, en particulier à Erbil et Sulaymaniyah, ont fait six morts et 15 blessés.

Le réseau de médias Rudaw a rapporté mercredi qu’il y avait eu des bombardements iraniens sur le siège d’un parti kurde d’opposition à Erbil, dans la région du Kurdistan irakien.

Le réseau a cité le chef du Parti de la liberté du Kurdistan iranien qui a déclaré que le siège du parti dans la région de Shirawa, dans la province d’Erbil, avait été bombardé par l’Iran. Le chef du parti a souligné que le bombardement est toujours en cours, sans préciser l’ampleur des dégâts.

L’agence a également cité le directeur du district de Sidkan, Ijaz Chalabi, selon lequel les Gardiens de la révolution iraniens ont continué à bombarder des zones appartenant à la région du Kurdistan irakien.

Chalabi a déclaré au réseau kurde que les tirs d’artillerie avaient commencé samedi dernier, visant des villages et des hauteurs appartenant à la province d’Erbil, la capitale provinciale.

Chalabi a décrit les bombardements d’aujourd’hui comme « plus intenses » que les jours précédents après que d’autres obus ont atterri sur le territoire de la province.

Le correspondant d’Al-Arabiya a rapporté que des marches iraniennes avaient bombardé le siège d’une association kurde à Sulaymaniyah, dans le nord de l’Irak. L’artillerie du CGRI a renouvelé les bombardements de la ville de Sidkan, au nord d’Erbil, a-t-il déclaré.

Des sources ont déclaré à Al-Arabiya et Al-Hadath que deux personnes avaient été tuées et 9 autres blessées dans l’artillerie iranienne et le bombardement aérien de Sulaymaniyah.

L’agence de presse officielle iranienne a déclaré que les Gardiens de la révolution avaient lancé mercredi des attaques de missiles et de drones contre des « terroristes » dans la région kurde du nord de l’Irak.

Les bombardements iraniens, renouvelés lundi soir, ont eu lieu sur des zones de la région du Kurdistan irakien, où les Gardiens de la révolution ont utilisé des lanceurs et des armes lourdes.