SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 2 December 2022, Friday |

Aux négociations de Vienne… 8 grands points sont bloqués

Il semble que les pourparlers visant à sauver l’accord nucléaire avec l’Iran progressent, mais lentement, car un haut fonctionnaire de l’Union européenne a révélé qu’il reste sept ou huit points sur lesquels il faut s’entendre pour conclure un nouvel accord, notant qu’ils représentent « de gros points politiques. »

Le responsable a révélé que les pourparlers progressent de manière logique, comme le cite l’agence « Reuters », vendredi, notant que les négociateurs sont entrés dans plus de détails.

Projet du 20 juin

Il a également précisé que le projet du 20 juin dernier est le terrain d’action commun, soulignant que cela n’empêche aucune délégation de soumettre des propositions de changement, notant que 7 ou 8 points sont encore en discussion dans le texte de juin, soulignant que ce texte est l’avenir de tout accord ici à Vienne.

Pour sa part, le représentant de la Russie à Vienne, Mikhaïl Oulianov, a commenté les déclarations du diplomate européen, affirmant que « ses propos sont proches de notre point de vue », notant que « les négociateurs ont pu dissiper certains des malentendus auxquels nous avons été confrontés la semaine dernière, et ont commencé le travail réel. »

Il a confirmé dans un tweet ultérieur que « le travail se poursuit sur le texte final, mais cela prendra du temps et beaucoup d’efforts », notant que « les experts travaillent sur le texte d’un document final. »

Et Oulianov a confirmé dans un tweet précédent, à l’aube aujourd’hui, que les pourparlers ont commencé à partir des projets qui ont été précédemment élaborés le 20 juin (c’est-à-dire au cours des six tours précédents).

L’Iran a accepté les textes de juin

En outre, les nouvelles déclarations indiquent l’exclusion des propositions présentées la semaine dernière par l’Iran, et les Européens les ont qualifiées de rejetées, tandis que Washington a estimé qu’elles représentaient un recul par rapport à tout ce qui avait été convenu précédemment à la table des négociations.

Une source diplomatique européenne, qui a demandé à ne pas être nommée, a déclaré à Reuters que l’Iran avait accepté d’agir sur la base des textes de juin, notant que les prochains jours permettraient de tester le sérieux de l’Iran.

Le négociateur en chef iranien, Ali Bagheri, a déclaré que des discussions étaient en cours concernant deux textes proposés par l’Iran, notant que « ces deux textes ont été discutés hier. » Commentant le sérieux de l’équipe iranienne, il a ajouté : « Nous avons annulé d’autres réunions pour y assister. Sommes-nous sérieux ou qui n’est pas venu ici ? », faisant référence à l’envoyé spécial américain en Iran, Robert Malley, selon « Reuters ».

Il convient de noter que le septième cycle de négociations nucléaires a repris après une interruption de 5 jours, demandée par les pays occidentaux à des fins de consultation, après que la délégation iranienne a présenté des propositions que les Européens et les Américains ont décrites comme portant atteinte au principe de négociation, et portant une régression significative par rapport à ce qui avait été convenu lors des cycles précédents.

    la source :
  • alarabiya