SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Avec des missiles… la Russie envoie un message fort à l’ « OTAN »

Le journal britannique « Financial Times » a estimé que le tir de barrage de missiles russes qui a visé une base située à seulement 15 kilomètres de la frontière polonaise, « rendait la menace directe et envoyait un message fort à l’alliance (OTAN) dirigée par les États-Unis. »

Pour les responsables militaires occidentaux, l’attaque de la base – qui a accueilli les forces américaines le mois dernier – est la dernière en date d’une liste croissante de provocations russes à l’égard de l’OTAN, telles que la préparation nucléaire ou les allégations d’armes chimiques.

Le journal note que la coalition militaire dirigée par les États-Unis est maintenant confrontée à la tâche de plus en plus difficile d’éviter un conflit avec Moscou, tout en encourageant ses membres à apporter le plus de soutien possible à l’Ukraine.

Le journal souligne que « la base militaire de Yavoriv, où 35 personnes ont été tuées dimanche matin par des missiles aériens russes, est connue sous le nom de Centre international pour le maintien de la paix et la sécurité, et qu’elle a été utilisée par les États-Unis quelques semaines avant le début de l’invasion russe, où les Américains ont formé les soldats ukrainiens à l’utilisation des armes antichars. »

Le journal a déclaré dans un rapport : « L’attaque est intervenue un jour après que Moscou a averti qu’il considère les convois de fournitures militaires des pays de l’OTAN – dont la plupart vont de la Pologne à l’ouest de l’Ukraine – comme des cibles militaires légitimes, ce qui augmente le risque d’escalade. »

Le journal cite des responsables occidentaux qui ont déclaré : « C’est une mesure sérieuse, nous la prenons au sérieux. Elle peut effrayer certains membres de la coalition qui ont promis des armes à l’Ukraine… C’est un signal. Poutine ne veut pas que nous augmentions notre soutien. »

Et le journal ajoute dans son rapport : « La frappe de la base d’entraînement a également confirmé l’un des principaux arguments de Poutine pour envahir l’Ukraine, afin d’arrêter ce qu’il considère comme un empiètement inacceptable des armées américaines et de l’OTAN dans le pays. »