SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 29 November 2022, Tuesday |

Avec le soutien iranien… la milice « Hezbollah » menace la région de 2000 marches

Un nouveau rapport du centre de recherche israélien « Alma » a révélé que le groupe terroriste libanais Hezbollah possède environ 2000 drones, dont beaucoup ont été développés par l’Iran.

Le journal israélien « The Jerusalem Post », citant le centre, a déclaré que le Hezbollah utilise des drones depuis les années 1990.

Et elle a poursuivi: « Le Hezbollah a utilisé ses marches en Syrie ainsi que contre Israël », notant que les milices libanaises ont lancé une marche vers Israël, avant la Seconde Guerre du Liban en 2006.

Au cours de la même guerre, le Hezbollah a également lancé plusieurs marches armées sur le territoire israélien, selon le rapport d’Alma.

Le rapport cite plusieurs tentatives visant à diriger des drones du Hezbollah vers Israël, notamment en octobre 2012, lorsque des milices ont lancé un drone au-dessus de la Méditerranée et atteint le Néguev avant qu’il ne soit intercepté par des hélicoptères de l’armée de l’air israélienne.

En 2013, on estimait que les milices libanaises ne possédaient que 200 drones, mais elles ont réussi à augmenter significativement leur arsenal avec l’aide de l’Iran, selon le rapport « Alma ».

Selon le rapport, le Hezbollah devrait utiliser ces marches dans des attentats-suicides contre des cibles stratégiques en Israël, ainsi que dans des missions de reconnaissance, contre les Forces de défense israéliennes et ses bases.

Le rapport indiquait que le terroriste Hezbollah avait « très probablement » développé des modèles de drones tels que: « Al-Muhajir », « Shahid », « Samed (KAS-04 ») et « Karar ».

Il possède également des dizaines de drones civils plus petits qui sont utilisés pour photographier, transporter et larguer des bombes.

Il a ajouté que l’Iran construit son « armée de drones » depuis 1984, et que sa flotte de ce type s’étend non seulement sur plus de 2000 kilomètres, mais dispose également de capacités opérationnelles très développées.

Le rapport ajoute que l’Iran s’est rendu compte qu’il ne pouvait pas fournir une réponse militaire au Moyen-Orient en général, et contre Israël en particulier, et par conséquent, il a cherché à développer deux alternatives au cours des dernières décennies : la première est un » système de missiles, et le second est une « armée de drones ».

Bien que l’Iran possède des milliers de drones, le rapport met en évidence neuf types de drones et 48 modèles, dont des avions déjà opérationnels et d’autres en cours d’essai.

Le rapport traitait également des modèles de drones utilisés par le Hezbollah, le Jihad islamique et le Hamas dans la bande de Gaza.

Le Hezbollah, les gardiens de la révolution iraniens et d’autres milices chiites sont actifs en Syrie et utilisent plusieurs bases aériennes pour lancer des attaques de drones de fabrication iranienne.