SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 4 December 2022, Sunday |

Bachelet demande aux militaires soudanais de se retirer

Lors d’une session d’urgence sur la situation au Soudan au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies à Genève vendredi, la plus haute responsable des droits de l’homme des Nations Unies a appelé les dirigeants militaires soudanais à faire marche arrière après le coup d’État de la semaine dernière.

Michelle Bachelet, la haut-commissaire des Nations unies aux droits de l’homme, a qualifié la prise de pouvoir militaire du 25 octobre de « profondément inquiétante » et a exigé la fin de l’usage meurtrier de la force par les forces armées, la police militaire et les services de renseignement, qui, selon elle, a tué au moins 13 civils.

« J’implore les dirigeants militaires et les partisans du Soudan de faire un pas en arrière et de permettre au pays de reprendre le chemin des réformes institutionnelles et juridiques », a-t-elle déclaré.

Bachelet a également demandé au Conseil des droits de l’homme de mettre en place un mécanisme indépendant pour enquêter sur les violations présumées des droits de l’homme dans le contexte du coup d’État au Soudan.

Et l’Associated Press a indiqué que la session d’aujourd’hui intervient à un moment où la Grande-Bretagne, les États-Unis, l’Allemagne et la Norvège mènent une action visant à nommer un rapporteur spécial chargé de surveiller la situation au Soudan pendant un an.

    la source :
  • RT