SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 20 September 2021, Monday |

Bennett : Les grandes puissances doivent mettre fin au programme nucléaire iranien

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett a appelé dimanche les grandes puissances à mettre fin au développement du programme nucléaire iranien.

Le Premier ministre israélien a ajouté que l’Iran avait atteint un stade très avancé de son programme nucléaire et a poursuivi : « Nous savons comment faire face à l’Iran et nous le ferons. »

« L’Iran ne respecte pas les accords qu’il a signés, et il n’y a aucune raison de croire qu’il respectera les accords futurs », a déclaré le ministre israélien de la Défense, Benny Gantz. Il est temps de travailler.

Il a appelé les États qui sont encore membres de l’accord nucléaire à imposer des sanctions en vertu de la Convention.

Le ministre israélien des Affaires étrangères menace d’agir

Le ministre israélien des Affaires étrangères, Yair Lapid, a menacé d’agir contre l’Iran si le monde ne l’empêchait pas d’acquérir des armes nucléaires, soulignant que le monde avait besoin d’un plan alternatif pour faire face à l’Iran.

Lapid a également déclaré dans une interview avec Sputnik publiée vendredi que le développement par l’Iran de ses capacités nucléaires « inquiète les pays du Moyen-Orient ».

Mardi soir, l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) a soumis deux rapports confidentiels révélant le refus de l’Iran de fournir des réponses satisfaisantes sur l’enquête sur ses activités nucléaires passées.

L’Agence a également expliqué que Téhéran entravait gravement l’important travail de surveillance des inspecteurs internationaux.

Négociations en cours

L’Iran s’éloigne de plus en plus de l’accord de 2015, a-t-elle déclaré, et les développements récents incluent l’enrichissement par l’Iran de 10 kilogrammes d’uranium près du niveau de fabrication d’armes nucléaires de 60%.

Les négociations nucléaires, qui ont débuté en avril à Vienne pour relancer l’accord Téhéran-Occident de 2015, sont au point mort depuis juillet après plusieurs séries de désaccords entre négociateurs en raison de certaines questions en suspens.

    la source :
  • alarabiya