SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 1 December 2022, Thursday |

Biden à Bruxelles pour « mobiliser des alliés » dans 3 sommets autour de l’Ukraine

Le président américain Joe Biden est arrivé à Bruxelles pour assister à 3 sommets de l’OTAN, du Groupe des Sept et de l’Union européenne, qui se concentreront sur la crise et la guerre en Ukraine.

La Maison Blanche avait précédemment annoncé que le président Joe Biden annoncerait de nouvelles sanctions contre la Russie, y compris des personnalités politiques et économiques, et confirmerait le soutien de Washington et de ses alliés à Kiev dans sa guerre.

Le conseiller américain à la sécurité nationale, Jake Sullivan, a pour sa part confirmé que le président Biden, lors de sa rencontre avec les dirigeants de l’OTAN à Bruxelles, assurera la résilience et le soutien continus de l’Ukraine.

Sullivan a ajouté que les dirigeants de l’alliance discuteront lors de leur sommet des plans militaires à long terme pour renforcer la sécurité et la défense, et que le président Biden discutera avec les dirigeants de l’OTAN et du Conseil européen, de la position de la Chine sur la guerre en Ukraine, ainsi comme discuter de la réduction de la dépendance de l’Europe vis-à-vis du gaz russe.

Simultanément, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré qu’il avait remis à l’ambassade américaine à Moscou une liste d’un certain nombre de diplomates américains qui seront expulsés en tant que « persona non grata ».

Le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré dans un communiqué que l’expulsion de diplomates américains était une réponse à l’expulsion par Washington de 12 diplomates russes de la Mission des Nations Unies à New York et de deux employés russes du Secrétariat des Nations Unies.

Cela intervient alors que le secrétaire d’État américain Anthony Blinken a décrit le vote du Conseil de sécurité de l’ONU et a rejeté un projet de résolution russe sur la situation humanitaire en Ukraine comme confirmant l’isolement de la Russie du reste du monde.

Blinken a également déclaré que cela soulignait le « désespoir » de Moscou de détourner l’attention de l’horrible violence qu’il inflige au peuple ukrainien.

Pour sa part, la représentante américaine au Conseil de sécurité, l’ambassadrice Linda Thomas Greenfield, a déclaré que les membres du Conseil de sécurité « se sont abstenus de voter sur la décision de la Russie qui rejette la responsabilité de la crise humanitaire qu’elle a laissée en Ukraine », ajoutant que le vote était une « manifestation unifiée ».

    la source :
  • alarabiya