SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 10 August 2022, Wednesday |

Biden considère la possibilité de déclarer une urgence de santé publique liée à l’avortement

Le président américain Joe Biden a déclaré dimanche qu’il avait demandé à son administration d’examiner s’il avait le pouvoir de déclarer une urgence de santé publique liée à l’avortement, à la suite de la décision de la Cour suprême qui annule le droit à l’avortement.

Cette décision est intervenue après que Biden a signé vendredi un décret visant à faciliter l’accès aux services permettant de mettre fin à une grossesse.

Le président démocrate est sous la pression de son parti pour qu’il prenne des mesures après la décision historique prise le mois dernier par la Cour suprême, qui a annulé la décision Roe v. Wade qui protégeait la liberté de reproduction des femmes depuis 50 ans.

La Cour suprême des États-Unis avait décidé d’abroger la loi libérale sur le droit à l’avortement. Avec cette décision, la Cour suprême, majoritairement conservatrice, aurait ouvert la voie à des lois plus strictes sur l’avortement – y compris l’interdiction totale de l’avortement dans certains États.

Au moins sept États républicains et conservateurs ont interdit l’avortement : Alabama, Arkansas, Kentucky, Louisiane, Missouri, Oklahoma et Dakota du Sud. En revanche, des États à majorité démocrate comme New York, la Californie, l’Oregon et Washington se sont engagés à être des « lieux sûrs » pour l’avortement.

Des milliers de personnes ont manifesté vendredi soir à New York et Boston, sous le slogan « Mon corps, mon choix », pour exprimer leur colère face à la décision de la Cour. Les jeunes femmes, majoritaires, portant des écharpes vertes et tenant des banderoles, ont manifesté entre deux places célèbres de Manhattan, exigeant le rétablissement et le respect de leurs droits à contrôler leur corps.

    la source :
  • Reuters