SAWT BEIRUT INTERNATIONAL

| 5 October 2022, Wednesday |

Biden décide d’interdire les importations de pétrole russe

Dans le cadre d’une série de sanctions contre la Russie, le président américain Joe Biden a décidé d’interdire les importations de pétrole russe, renforçant ainsi la charge sur l’économie russe en réponse à l’invasion de l’Ukraine par Moscou, selon une personne familière avec le sujet.

Cette décision a été prise après que la Chambre des représentants des États-Unis a voté, mardi, une loi interdisant les importations d’énergie en provenance de Russie, dans le cadre d’une nouvelle escalade des sanctions américaines contre Moscou après que ce dernier a déclaré la guerre à l’Ukraine.

Cette décision fait suite aux appels lancés par le président ukrainien Volodymyr Zelensky aux responsables américains et occidentaux pour qu’ils réduisent les importations, qui constituaient un élément manquant flagrant des sanctions massives imposées à la Russie à la suite de l’invasion.

Des sources américaines ont indiqué que la décision d’interdire le pétrole russe inclura le charbon et le gaz naturel liquéfié.

Les exportations d’énergie ont maintenu un flux constant de liquidités vers la Russie malgré les restrictions sévères imposées à son secteur financier.

Les États-Unis agissent seuls à cet égard, mais en étroite collaboration avec les alliés européens qui dépendent davantage des approvisionnements énergétiques russes.

L’Europe dépend fortement de la Russie pour le pétrole brut et le gaz naturel, mais elle est devenue plus ouverte à l’idée d’interdire les produits russes.

Bien que les États-Unis dépendent beaucoup moins du brut et des produits pétroliers en provenance de Russie, l’imposition d’une interdiction contribuera à faire augmenter davantage les prix et à nuire aux consommateurs américains qui souffrent déjà des prix historiquement élevés dans les stations-service.